A LA UNE News Politique

Charte pour la non-violence, Ousmane Sonko campe sur sa position : «nous n’avons pas besoin d’intermédiaire avec les chefs religieux»

Le leader de Pastef Ousmane Sonko, face à la presse, ce mercredi, est longuement revenu sur les propos qu’il avait tenus lors de la cérémonie d’investiture des candidats de Yewwi Askan Wi et qui portent sur la Charte de la non-violence initiée par le Cadre unitaire de l’islam au Sénégal (Cudis).

Une manière pour le député à l’Assemblée nationale de réitérer son refus de signer cette charte qui selon lui ne sert pas à grand-chose. Il a également demandé aux Imams d’avoir le courage d’aller dire à Macky Sall d’arrêter la violence qu’il exerce sur l’opposition.

«Si ces Imams sont animés de bonne foi, qu’ils aillent prendre la main de Macky Sall pour lui dire d’arrêter la violence. Autrement, qu’ils nous laissent régler le problème à notre manière. Je n’ai pas besoin d’intermédiaire avec les chefs religieux du pays. S’ils ont besoin de moi, je partirai les rencontrer. Mais je n’accepterai pas d’intermédiaire entre les chefs religieux et moi», persiste Ousmane Sonko.

Mansour SYLLA (Actusen.sn)

Dans la même rubrique...

Marie Khemesse Ndiaye : «nous avons Omicron mais le plus important, est le dispositif de riposte que nous avons mis en place»

Actusen

Pour une surveillance optimale des opérations de distribution des cartes d’électeurs : la nouvelle directive de Déthié Fall aux leaders politiques de Yaw

Actusen

Violences dans les navétanes au stade Ngalandou Diouf : au moins 1 mort et plusieurs blessés

Actusen

Laissez un commentaire