Billet News

Comble de l’ironie

Encore le Conseil constitutionnel au-devant de la scène ! L’opposition parlementaire, qui n’avait pas pu empêcher le vote des projets de modification de la loi 65-60 du 21 juillet 1965 portant Code pénal et de la loi 65-61 du 21 juillet 1965 portant Code de procédure pénale, a décidé de saisir d’un recours la Juridiction. Ce, pour faire annuler ledit vote.

Mais ce n’est pas la première fois que l’opposition aille pleurnicher auprès de cette Chambre. Car quand il s’était agi de la loi sur le parrainage, l’opposition avait également gravi les escaliers du Conseil constitutionnel. A l’époque, une vingtaine de députés de l’opposition, les libéraux du Parti démocratique sénégalais d’Abdoulaye Wade en tête, avaient déposé le mercredi 25 avril 2018 un recours en annulation de la loi sur le parrainage, votée dans une Assemblée nationale.

Mais le rêve de l’opposition avait fondu comme beurre au soleil. Résultat : elle avait tiré à bout portant sur les sept sages. Et ne soyons pas surpris qu’elle remette ça, si son recours tombe à l’eau. Parce que, à chaque fois que ses recours sont rejetés ou que le Conseil constitutionnel se déclare incompétent pour trancher, les détracteurs de ‘’Thiompal’’ l’accusent de rouler pour ce dernier.

Maam Sagar (Billet SourceA)

Dans la même rubrique...

Magal 2021 : la Police établit son quartier général à Touba avec 2570 hommes

Actusen

Magal Touba : 596 personnes déjà arrêtées pour des infractions diverses

Actusen

Covid-19 au Sénégal : 1 nouveau décès, 11 cas graves et 13 nouvelles infections

Actusen

Laissez un commentaire