A LA UNE News

Coup de filet anti terroriste à Yoff Tongor : les trois élèves et l’étudiant étaient des recruteurs

C’est Libération qui donne l’information à sa Une du jour.

Le journal révèle que, l’affaire des jeunes arrêtés à Yoff Tonghor pour terrorisme présumé est en réalité la prolongation de celle de huit sénégalais, membres de la cellule de Mohamed N alias Abu Youssouf, interceptés en février 2016, en Mauritanie.

Et c’est le travail de longue haleine de la Division des Investigations Criminelles qui a permis d’établir de manière formelle que les frères A.C dit Abdallah, élève en classe de première et P.K.C, élève en classe de terminale ainsi que M.B élève en classe de première, étaient des recruteurs.

Le canard de Cheikh Mbacké Guissé qui en détient l’exclusivité explique que, c’est sur instruction du doyen des juges Samba Sall, dans le cadre de l’affaire de l’Imam Alioune Badara Ndao qu’une enquête a minutieusement était ouverte par le groupe d’intervention et de recherche de a DIC.

De fil en aiguille les enquêteurs ont pu faire un lien entre les différentes personnes interpellées et les quatre jeunes de Yoff Tonghor jusqu’à parvenir à eux.

Dans le groupe de personnes interpellées, on retrouve Lamine C dit Abu Javaar qui a reconnu avoir combattu dans les rangs de l’organisation terroriste Bokko Haram. Et c’est justement ce dernier qui a permis l’arrestation de la bande de quatre à Yoff Tonghor.

Qui a été mis en examen et écroué. D’après les premiers éléments de l’enquête, le nommé Abu Javaar a déclaré aux enquêteurs que, ce sont les quatre jeunes qui l’ont convaincu de rejoindre les rangs de Bokko Haram en plus de lui avoir fourni les moyens financiers pour rallier le Nigéria.

Actusen.com

 

Dans la même rubrique...

Riposte contre le Covid-19 : Les femmes du département de Fatick font un don de 20 000 masques

Actusen

Professeur Moussa Seydi sur la polémique autour de l’hydroxychloroquine: «nous ne nous baserons que sur nos résultats pour prendre des décisions»

Actusen

Professeur Seydi : “la stigmatisation des malades pourrait réduire à néant la lutte”

Actusen

Laissez un commentaire