A LA UNE Actualité

Covid-19 : «Nio Lank et Aar Linu Bokk» invitent l’État à mettre en place un système de dépistage massif

Face à la progression rapide du coronavirus dans les autres continents, en Afrique et au Sénégal en particulier, les plateformes «Noo Lank et Aar li nu bokk» ont décidé de faire une jonction citoyenne pour barrer la route à cette pandémie. Dans un communiqué parvenu à la Rédaction de Actusen.sn, «les deux entités déclarent que la lutte contre le coronavirus est d’abord citoyenne. C’est pourquoi, elles vont s’impliquer dans la croisade nationale contre le  Covid-19».

Dans cette perspective, ajoute le document, «les plateformes Noo Lank et Aar li Nu bokk vont mutualiser leurs ressources, constituer un comité de crise national citoyen, élaborer et dérouler un plan de lutte partout où se trouvent des structures et des membres des deux entités». Toutefois au-delà des mesures prises par le Chef de l’Etat pour stopper le virus, ces deux  structures invite l’Etat à mettre en place un système de dépistage massif pour tous les sénégalais.

«Vue la situation de prolifération des contaminations communautaires, Noo Lank et Aar li nu bokk demandent à l’État la mise en place d’un système de dépistage massif, accessible à tous les sénégalais, et appellent aussi les citoyens à la responsabilité d’abord individuelle puis collective face au coronavirus», peut-on lire dans le communiqué. Aussi les deux plateformes, après avoir rendu un vibrant hommage au personnel de santé, ont décidé de «continuer à exercer leur contrôle citoyen tant dans la gestion par l’Etat de la lutte contre le coronavirus, que dans les autres aspects de la vie économique et sociale».

Pour soutenir les familles et les entreprises qui vont être impactées par les conséquences économiques du coronavirus «Noo lank et Aar li nu bokk suggèrent au Président de la République de baisser le prix de l’électricité». Concernant le fond de lutte contre le coronavirus, «ils proposent qu’il soit alimenté par des ponctions dans les caisses noires de la présidence, de l’assemblée nationale, du Hcct, du Cese, par le report, l’annulation ou la réévaluation à la baisse de certaines dépenses non prioritaires (exemple du stade de 150 milliards FCFA) et par les souscriptions volontaires…»

Aliou Sané et Cie invitent par ailleurs «le Président de la République à une gestion démocratique, transparente de la lutte contre le coronavirus et demandent un mécanisme de contrôle du fonds de lutte intégrant un contrôle citoyen». Enfin, les deux entités appellent tous leurs membres à l’unité et à la prise d’initiatives pour faire face ensemble au coronavirus.

Actusen.sn

Dans la même rubrique...

Situation du Covid-19 au Sénégal : le Dr Abdoulaye Bousso alerte sur les conséquences de la transmission communautaire

Actusen

Moussa Seydi : «les patients traités avec de l’hydroxychloroquine guérissent plus vite. Bientôt l’azithromycine y sera associé pour plus d’efficacité»

Actusen

«Depuis le début, 2888  cas de contact  sont  recensés, 1037 sont déjà sortis de surveillance et 1851 sont en train d’être suivis»  (Abdoulaye Bousso)

Actusen

Laissez un commentaire