A LA UNE News Politique

Exploitation des ressources pétrolières : lui et son Parti se radicalisent et menacent le régime de Macky Sall

Si lui et son Parti étaient dans le champ du fondamentalisme islamique, on dirait qu’ils se sont définitivement radicalisés. En effet, en Bureau Politique, Abdoul Mbaye et son Alliance pour la Citoyenneté et le Travail (ACT), dans un discours va-t-en-guerre, brandissent la cross en l’air et menacent de poursuites judiciaires, dans le futur, contre toute personne dont la responsabilité aura été engagée dans la disposition constitutionnelle et de la norme ITIE, ainsi qu’à la sauvegarde des intérêts des générations de Sénégalaises et de Sénégalais à venir. Ce, dans le cadre des découvertes de gisements de pétrole et de gaz suivies de négociations pour l’entrée en phase d’exploitation et de production.

Jouant à se faire peur, l’ACT avertit “que tout manquement à ces obligations serait considéré comme un acte de trahison du peuple sénégalais. L’ancien Premier ministre et sa famille politique poussent le bouchon plus loin, en invoquant ce qu’ils qualifient de “relative opacité qui entoure les négociations entre l’Etat du Sénégal d’une part et les compagnies pétrolières”.

Aussi, exigent-ils du Gouvernement du Sénégal et des Compagnies Cairn Energy et Kosmos Energy la publication de toutes les clauses, sans exception, des contrats d’exploration, de production de pétrole et de gaz qu’ils auraient déjà signés ou en voie de l’être afin de respecter les règles de transparence dans la gouvernance des ressources naturelles”.

Quid de l’intérêt à publier ces contrats? Abdoul Mbaye explique que “la publication de ces contrats et projets de contrats devrait en effet permettre à l’opinion nationale, également à l’opinion internationale, de disposer de réponses sur « une prime à la signature des contrats d’exploration et de production ? Si oui, quel est le montant de cette prime et qui en est le récipiendaire ? Ou existe-t-il une prime de production reversée à l’État du Sénégal ? Si oui, quel est le montant ou le pourcentage à percevoir par l’État du Sénégal ? ».

Dans un vocabulaire de guerre, Abdoul Mbaye, qui semble garder une terrible dent contre Macky Sall et son régime exigent, en outre, que soit totalement assurée la traçabilité dans la durée de toutes les transactions financières relatives au règlement des frais de location, à la répartition des rentes, aux redevances, à la participation de l’État au sein des structures en charge de l’exploitation, et à tous les impôts et taxes auxquels les Compagnies concernées sont soumises.

Pour rappel, Abdoul Mbaye s’est, visiblement”, radicalisé contre le Pouvoir de Macky Sall, depuis que sa vie privée a été mise à rude épreuve, avec la publication d’un article relatant une affaire de bigamie pour laquelle son ex-épouse l’a cogné, sans retenue, dans un passé encore récent.

Actusen.com

 

Dans la même rubrique...

Covid-19 au Sénégal : remontée des cas positifs

Actusen

Covid-19 : la région de Diourbel décompte 15 nouveaux cas

Actusen

Nécrologie : Moise Ambroise Gomis rappelé à Dieu

Actusen

Laissez un commentaire