A LA UNE News Société

Dossier des parcelles assainies Keur Massar Rufisque 1 objet du TF 1451/R : les notables Lebou de Rufisque mettent en garde Mamadou Sy Mbengue

Dans un communiqué rendu public, le Conseil des Notables Lebou de Rufisque (CNLR), écrit : «Monsieur Mamadou Sy MBENGUE devrait se sentir honoré de voir les Lébou défendre contre l’accaparement du patrimoine foncier du grand Cap-Vert légué par l’ancêtre qui a fait de lui l’enfant Nguessou à Tivaouane».

En effet, le même document indique que «par un communiqué du 02 février 2023, le directeur général de la société SN HLM Mamadou Sy MBENGUE s’est prononcé sur le dossier des parcelles assainies Keur Massar Rufisque 1 objet du TF 1451/R pour légaliser l’illégalité de leur délit d’état de concussion déclarant d’utilité publique un accaparement de terres privées de feue Mbagour DIAGNE sans aucune procédure de vente notariée suivant l’acquisition incontrôlée et non réglementée d’un décret n° 97-/1119 /MEFP/DGID/DEDT du 12 novembre 1997».

Selon le Secrétaire général, Grand Jaraaf Mamadou Diop Thioune, «Ce communiqué qui ne fait pas honneur à l’Etat victime de ses propres agents de la SN HLM fait suite à la sortie du Conseil notable Lébou du Grand Cap-Vert le 31 janvier 2023 par la voix du Grand Jaraaf secrétaire général, Honorable Mamadou Diop THIOUNE, Baye Khaly».

Seulement, il déclare : «A ce jour, ne doutant un instant de la décision de justice et l’ordonnance de rétrocéder les 258 hectares à la famille de feue Mbagour Diagne, nous déclarons avec persistance renouveler notre engagement au dialogue intercommunautaire pour une stabilité sociale à mettre dans les meilleures conditions d’appropriation de leurs parcelles les acquéreurs victimes de délinquants fonciers de la SN HLM et consorts impliqués dans l’accaparement des terres privées sous des prétextes de lotissement par des abus de biens sociaux et le détournement des fonds publics».

Non sans prendre «à témoin l’opinion nationale et internationale», ils mettent «en garde le directeur Mamadou Sy MBENGUE par ses agissements à se tenir à équidistance de cette affaire qu’il ne maitrise pas et de contrôler son service pour servir l’Etat et non des encagoulés du foncier».

Actusen.sn

Dans la même rubrique...

Rapport sexuel avec un partenaire non-régulier chez les femmes au Sénégal : seules 29 % utilisent le préservatif

Actusen

Mort d’A. Niang, hier à Pikine Tally Bou Bess ; son épouse arrêtée : un mort, plusieurs versions

Actusen

Présidentielle de février 2024 : Aly Ngouille Ndiaye dépose sa caution à la Caisse des dépôts et consignations

Actusen

Laissez un commentaire