News Société UNE

En garde-à-vue depuis vendredi, entre Linguère et Dahra : 40 manifestants déférés ce lundi ; les charges retenues contre eux

Le Djolof fait partie des localités du pays qui comptent la plus forte colonie de manifestants arrêtés au détour des violentes manifestations survenues vendredi passé. Ce, contre le report de la Présidentielle initialement prévue le 25 Février prochain. ‘’SourceA’’ dans sa livraison de ce lundi, informe que près de 40 manifestants, dont plusieurs enseignants membres de Pastef, un cas de diabète sévère et une maman qui allaite son nourrisson, sont en garde-à-vue entre Linguère et Dahra Djolof et seront déférés à Louga

Selon le journal, ils sont accusés d’avoir participé à une manifestation non autorisée ayant occasionné voie de fait sur des agents de l’ordre, des dégâts et des blessures à des particuliers. «La participation à une manifestation non autorisée qui a engendré des blessures dans les rangs des agents des Fds et des dégâts à des particuliers me semble assez sérieuse», déclare Aly Ndiaye, représentant d’Amnesty international Sénégal à Dahra Djolof dans les colonnes du journal. Pour la libération de leurs collègues, les enseignants engagent la riposte, dès ce lundi. Avec, à la clé, 3 jours de grève, de débrayage et une assemblée générale.

Actusen.sn

Dans la même rubrique...

Condamné à 3 mois : l’histoire de cet étudiant qui est accro au stupéfiant et qui mettait en danger la vie de sa mère

Actusen

Macky Sall : “doyalna seuk ci mbiir mi”

Actusen

Macky Sall s’emporte au dialogue national : «en réalité, je ne veux même pas assister à cette élection»

Actusen

Laissez un commentaire