A LA UNE News Société

Fonds alloués au Sénégal par l’Union européenne : Boubacar Sèye maintient ses propos et fait d’autres révélations

L’émigration est devenue une pathologie au Sénégal. C’est du moins la conviction du président de l’Ong Horizon Sans Frontière, qui persiste et signe que le gouvernement du Sénégal a reçu près de 118 milliards de l’Union européenne dans le cadre de la lutte contre l’émigration. Me Boubacar Seye soutient que la compensation financière destinée aux migrants rapatriés n’a pas été donnée aux ayants droits.

«On m’a mis en prison parce que j’ai interpellé les autorités sur ce drame. Mais l’heure est tellement grave qu’on ne peut plus garder le silence. Nous savons que l’argent a été injecté au Sénégal pour lutter contre l’extrême pauvreté moteur de propension de l’émigration clandestine et régler le problème du chômage et de l’insertion socioprofessionnelle. Mais cette aide n’a jamais profité aux ayants droits. Est-ce qu’on doit se taire alors que les jeunes continuent à mourir en mer», a lancé Me Boubacar Seye.

A l’en croire, «nous avons des informations sur des rapatriements en vue de migrants sénégalais qui étaient en Espagne. Et c’est dans ce cadre que le premier ministre espagnol entame, ce jeudi, une visite au Sénégal. C’est l’occasion pour nous de revenir sur l’émigration clandestine et dégager des perspectives. Pour l’année 2020, les migrants morts dans l’océan Atlantique sont estimés à près de 2370 migrants. Mais ce n’est que des estimations parce qu’on ne peut pas quantifier le nombre exact de victimes. Entre 2014 et 2017, il y a eu 15 300 morts dont 71% en méditerranée centrale», a indiqué Me Seye.

Saly Sagne (Actusen.sn)

Dans la même rubrique...

Série évoquant l’affaire Adji Sarr : le Cnra convoque le producteur Aziz Niane et Cie

Actusen

Russie : le parquet demande que des organisations de Navalny soient déclarées « extrémistes »

Actusen

Causes des difficultés des étudiants : Ousmane Sonko indexe “l’incompétence” du régime de Macky Sall

Actusen

Laissez un commentaire