News

Hillary Clinton officiellement désignée candidate à la Maison Blanche

C’est désormais officiel : Hillary Clintonancienne Première dame, ancienne sénatrice de New York et ancienne secrétaire d’Etat, est désormais la candidate du Parti démocrate pour l’élection présidentielle américaine de novembre 2016. A la Wells Fargo Arena, le vote des délégués s’est déroulé dans une ambiance digne d’une victoire lors d’une grande élection nationale.

Hillary Clinton restera à jamais comme la première femme candidate d’un grand parti pour la Maison Blanche, après sa défaite à la primaire de 2008 face à Barack Obama, le premier président noir des Etats-Unis. Elle a mis dix ans pour en arriver là.

Lors de cette seconde journée de la convention démocrate 2016 en Pennsylvanie, le vote des délégués a été ponctué de grands moments, notamment lorsque Bernie Sanders, l’adversaire malheureux d’Hillary Clinton dans la primaire (qui avait rejoint la délégation de son Etat d’élection, le Vermont, dans cette convention), a interrompu le décompte symbolique des voix dans chacune des 57 délégations représentées pour annoncer lui-même la victoire de l’ancienne secrétaire d’Etat. « Je demande la suspension de la procédure de la convention, et je propose qu’Hillary Clinton soit investie par le Parti démocrate comme candidate à la présidence des Etats-Unis ! », a-t-il lancé sous les vivats.

Par ce geste, Bernie Sanders a reconnu sa défaite avec élégance. Mais certains de ses délégués ne se remettront pas de leur aventure, de cette « révolution manquée » qu’ils ont vécue.

Un peu plus d’une centaine d’entre eux ont alors préféré quitter la salle après l’interruption du décompte. « J’ai choisi de quitter la convention, pour protester contre la manière injuste dont cette élection a été menée contre le sénateur Bernie Sanders. Et pour protester contre le parti et les dirigeants démocrates, qui se sont mal comportés à l’égard des supporters de Sanders », confiait Theresa, déléguée pro-Sanders du Texas.

Une manifestation spontanée des partisans de M. Sanders s’est finalement déroulée en salle de presse, mais sans incident. Une manière de se faire entendre une dernière fois plus qu’autre chose. Quelque 15 % des électeurs de Bernie Sanders affirment actuellement qu’ils ne voteront pas pour Hillary Clinton en novembre prochain, et pourtant leur amertume n’inquiète pas outre mesure les démocrates.

En 2008, certains sondages affirmaient que la moitié des électeurs de Mme Clinton ne voteraient jamais pour Barack Obama, pour le résultat que l’on sait. Après cette parenthèse, la convention a d’ailleurs repris son cours tout à fait normalement.

Actusen.com et Rfi.fr

Dans la même rubrique...

LDC : Le PSG s’offre une place en demi-finale

Actusen

Nécrologie : Elhadji Amadou Sèye, animateur de l’émission “Xew xewu dembë” rappelé à Dieu

Actusen

Violence à Tobène : Fds/les Guelewar dénonce la répression contre les populations

Actusen

Laissez un commentaire