Actualité News Société UNE

Journée internationale de la liberté de la presse : les journalistes réclament le respect des dispositions de la convention collective

A l’instar du monde, le Sénégal a célébré ce matin la journée internationale de la liberté de la presse. Et à l’occasion, la Coordination des associations de presse a tenu un sit-in devant les locaux du Ministère de la Culture et de la Communication pour demander l’application des dispositions de la convention collective par les patrons de presse et une meilleure condition de travail.

« J’invite les patrons de presse au respect de la convention collective qu’ils ont signée et qui est entrée en vigueur le 1er janvier 2019. Nous leur demandons le respect des clauses minimales. Je considère que les jeunes reporters ont rempli leur part du travail. Maintenant, nous vous demandons de nous donner les conditions nécessaires pour le respect de la dignité humaine », a déclaré Ibrahima Baldé, président de la convention des jeunes reporters du Sénégal.

Allant dans le même sens, le secrétaire général du Synpics a fait la même plaidoirie. Selon lui, « la rémunération des journalistes est prévue par des textes et les négociations doivent partir de ces documents qui précisent le minimum salarial ». En outre Bamba Kassé a soutenu qu’il est temps de voter « une loi sur la publicité qui va profiter les médias privés, car ceux publics bénéficient déjà de la subvention de l’Etat ».

Actusen.sn

Dans la même rubrique...

Sommet sur le financement des économies africaines : ce que Macky Sall a demandé aux pays du G20

Actusen

Financement des économies africaines : Macky Sall dévoile les conditions de réussite du sommet de paris

Actusen

Kaolack : un incendie ravage des marchandises au marché central

Actusen

Laissez un commentaire