People & Sports

La mise en garde d’Icardi

Malgré un tirage au sort relativement favorable, Mauro Icardi ne fanfaronne pas à quinze jours du coup d’envoi du Final 8 de la Ligue des champions. Et la possible absence de Kylian Mbappé y est pour rien.

Le PSG a franchi la première haie de son parcours d’obstacle. Non sans encombre. Car si le club de la capitale a effectivement battu Saint-Etienne (1-0), vendredi, en finale de la Coupe de France, les Parisiens ont perdu Kylian Mbappé, blessé à la cheville et plus qu’incertain pour le rendez-vous face à l’Atalanta Bergame en quarts de finale de la Ligue des champions.

Un rendez-vous capital que Mauro Icardi aborde avec méfiance, bien placé pour connaître la valeur de l’invité surprise de ce Final 8. « C’est une équipe que j’ai beaucoup affrontée ces dernières années. Elle est actuellement dans une très bonne dynamique, en pleine confiance. Cela fait plusieurs années qu’ils progressent et ils ont démontré cette année en Italie qu’ils pouvaient tenir tête à n’importe quelle équipe. J’ai regardé leur rencontre contre la Juventus Turin et ils ont encore fait un très grand match », a-t-il ainsi expliqué lors d’un entretien accordé à France Football.

C’est une équipe qui vous asphyxie

Et l’attaquant argentin de pointer du doigt les forces de la formation bergamasque, à la lutte pour décrocher la deuxième place de Serie A. « C’est une équipe qui vous fait courir d’un bout à l’autre du terrain, qui est très physique, très puissante. Leurs joueurs savent mettre en difficulté l’équipe adverse en l’agressant lorsqu’elle a le ballon. Ce sera certainement un match très intense car ils sont habitués à courir sans s’arrêter durant 90 minutes, a-t-il assuré. Avec l’Inter, on a souvent eu du mal face à eux car c’est une équipe qui vous asphyxie et on n’est pas habitués à ce genre de jeu. »

De quoi remettre en perspective l’idée d’un tirage au sort favorable, même s’il ne lui a pas échappé que le PSG est assuré d’éviter les grands noms du football européen jusqu’en finale. « Je me suis en effet rendu compte le jour du tirage au sort que de notre côté il n’y avait pas d’équipe qui avait déjà remporté la Ligue des champions. Alors que de l’autre côté, il n’y a pratiquement que des anciens vainqueurs », a-t-il relevé, non sans rappeler les échecs répétés du club de la capitale : « Ces dernières années, l’équipe a échoué en Ligue des champions et nous sommes tous très impliqués pour changer ça. L’objectif du club c’est d’atteindre la finale, et si Dieu le veut de pouvoir enfin lever ce trophée. On est désormais à trois matches de notre but et tous ensemble on va tout faire pour renverser l’histoire après les épisodes de Barcelone et de Manchester. »

Encore faudra-t-il donner son maximum. « Si on n’est pas tous à 100 %, ce sera difficile. N’importe quelle équipe peut nous renvoyer à la maison », a-t-il ainsi asséné.

Dans la même rubrique...

Demi-finale C1 : PSG fera face à RB Leipzig, mardi

Actusen

AS Monaco : Keita Baldé écarté du groupe

Actusen

RB Leipzig-Atlético de Madrid : les compositions officielles !

Actusen

Laissez un commentaire