People & Sports

Le traumatisme de Di Maria

Angel Di Maria est revenu sur sa blessure lors de la Coupe du monde 2014 et sur la lettre que lui avait alors envoyé le Real Madrid.

Angel Di Maria vivrait assez mal le confinement, dans son appartement parisien, selon le témoignage de sa femme auprès de la télévision argentine. Mais le joueur du PSG garde en lui une cicatrice plus profonde. Elle remonte à la Coupe du monde 2014, et à sa blessure en quarts de finale contre la Belgique. Qui l’a privé de la finale, perdue par l’Albiceleste contre l’Allemagne (0-1).

« Nous ne sommes que trois à connaître la vérité, c’est le médecin (Daniel Martínez, ndlr), Alejandro Sabella (le sélectionneur, ndlr) et moi-même, a raconté Di Maria en duplex sur la chaîne Telefe, au sujet d’un épisode qui avait fait couler beaucoup d’encre en Argentine. Je me suis blessé contre la Belgique, une déchirure. J’étais alors à 90%. Mais je voulais jouer. On m’a dit que je risquais de ne plus pouvoir jouer mais je m’en fichais. C’était la finale de la Coupe du monde, c’était ma finale. »

Diario Olé (desde 🏡)

@DiarioOle

DI MARÍA A PURA EMOCIÓN: LA COCINA DE LA CARTA DEL REAL Y LA FINAL DE BRASIL 2014

Fideo contó con detalles cómo fue el pedido del Madrid para que no jugará el partido definitorio ante Alemania y la charla, llanto mediante, con Sabella en la previa. https://www.ole.com.ar/seleccion/angel-di-maria-brasil-2014_0_GncyBrldt.html 

Di María a pura emoción: la cocina de la carta del Real Madrid y la final de Brasil 2014

Fideo contó con lujo de detalles cómo fue el pedido del Madrid para que no jugará el partido definitorio ante Alemania y la charla, llanto mediante, que tuvo con Sabella en la previa.

ole.com.ar

Voir les autres Tweets de Diario Olé (desde 🏡)

Titulaire indiscutable dans l’équipe d’Argentine, Di Maria avait manqué la demi-finale contre les Pays-Bas (0-0, 4-2 t.a.b.). Et avant la finale, il a reçu une lettre de son club, le Real Madrid. Qui l’aurait alors incité à se préserver… pour ne pas compromettre un futur transfert.

« Je savais qu’ils voulaient me vendre »

« J’ai imaginé ce qu’il y avait dans cette lettre, parce que je savais que James Rodriguez allait venir à Madrid. Il joue à mon poste, donc je savais qu’ils voulaient me vendre, raconte Di Maria. La lettre est venue, Daniel (Martínez) me l’a donnée et m’a dit qu’elle venait du Real Madrid. Je ne voulais même pas la regarder et je l’ai déchirée. Je suis allé parler à Alejandro (Sabella) et j’ai dit en pleurant que je n’étais pas à 100%. Je savais qu’il m’aimait et voulait que je joue, mais il cherchait le meilleur pour l’équipe. Il a finalement décidé de mettre Enzo (Perez) à ma place. »

Di Maria, lui, a été vendu cet année-là à Manchester United pour 75 millions d’euros. C’est un an plus tard qu’il a rejoint le Paris Saint-Germain.

Dans la même rubrique...

Déclarations de Souleymane Ndéné Ndiaye à travers la plateforme “FOOT LOCAL” : La fédération sénégalaise de football apporte ses précisons

Actusen

Après les Pays-Bas et la France :  Le championnat de football de Belgique à l’arrêt définitif

Actusen

Sanctionné par la fédération sénégalaise de basketball : Baba Tandian dépose son recours hiérarchique jeudi à 12H

Actusen

Laissez un commentaire