Economie News

Les raisons du combat à “mort” Artp-Sonatel

Ils sont de plain-pied dans une guerre “fratricide” ! Il s’agit du Directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et postes (Artp) et du Directeur général de Sonatel.

Selon le journal EnQuête qui invoque un combat de souveraineté à sa Une du jour, devenue subitement ambitieuse, l’Artp tient, comme à la prunelle de ses yeux, “à reprendre ses vrais pouvoirs”.

Seulement, les Services d’Abdou Karim Sall risquent de buter sur la résistance-tout-terrain de Sonatel. Cheikh Tidiane Mbaye et Cie entendent imposer leur puissance et garder leurs privilèges, laisse entendre le canard du Point E.

Bref, celui qui sortira vainqueur de ce combat de gladiateurs, a pour enjeu le contrôle du secteur. Aux fins d’être le nouveau Souverain des Télécoms.

Actusen.com

Dans la même rubrique...

Lutte contre le chômage : Macky Sall valide le programme sur l’emploi des jeunes et instruit son gouvernement à le finaliser avant le 30 avril 2021

Actusen

Manifestation du mois de mars dernier, Macky Sall condamne : «ce qui s’est passé ne se reproduira plus et il ne faut pas qu’on croit un seul instant que l’Etat est faible»

Actusen

Violences à l’Ucad : Macky pique une colère noire et avertit les étudiants

Actusen

1 commentaire

psedo 20/07/2016 - 10:00 at 10:00

Guerre il n y en a point. Ce sont les sénégalais qui en patissent. L’artp est un démembrement de l’état actionnaire de la sonatel. S’il y a un mauvais service cela devait se sentir par une baisse des coûts. Ces amendes ressemblent à bien des égards à des dividendes.

Répondre

Laissez un commentaire