Economie News

Les raisons du combat à “mort” Artp-Sonatel

Ils sont de plain-pied dans une guerre “fratricide” ! Il s’agit du Directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et postes (Artp) et du Directeur général de Sonatel.

Selon le journal EnQuête qui invoque un combat de souveraineté à sa Une du jour, devenue subitement ambitieuse, l’Artp tient, comme à la prunelle de ses yeux, “à reprendre ses vrais pouvoirs”.

Seulement, les Services d’Abdou Karim Sall risquent de buter sur la résistance-tout-terrain de Sonatel. Cheikh Tidiane Mbaye et Cie entendent imposer leur puissance et garder leurs privilèges, laisse entendre le canard du Point E.

Bref, celui qui sortira vainqueur de ce combat de gladiateurs, a pour enjeu le contrôle du secteur. Aux fins d’être le nouveau Souverain des Télécoms.

Actusen.com

Dans la même rubrique...

Polémique sur le Ter, Abdou Karim Fofana clôt le débat : «le Sénégal est propriétaire entièrement et exclusivement du Ter»

Actusen

Incendie à Touba : des cantines consumées au marchés Ocass

Actusen

Ziarra annuelle de la famille omarienne : Aida Mbodj salue le message de paix du khalife

Actusen

1 commentaire

psedo 20/07/2016 - 10:00 at 10:00

Guerre il n y en a point. Ce sont les sénégalais qui en patissent. L’artp est un démembrement de l’état actionnaire de la sonatel. S’il y a un mauvais service cela devait se sentir par une baisse des coûts. Ces amendes ressemblent à bien des égards à des dividendes.

Répondre

Laissez un commentaire