« Les voyants au rouge pour les droits humains en Guinée « 

L’ONG internationale de défense des Droits Humains, Amnesty International a présenté ce mercredi 13 novembre 2019, à Conakry un rapport accablant sur la situation des droits humains en Guinée.

Intitulé « Guinée : Les voyants au rouge pour les droits humains à l’approche de l’élection présidentielle », le rapport documente sur de graves cas d’atteinte aux droits de l’homme depuis quatre ans.

Il mentionne notamment qu’au moins 70 manifestants et passants ont été tués depuis janvier 2015 en Guinée, tandis que 109 personnes sont mortes en détention.

Amnesty International interpelle les autorités guinéennes afin qu’elles prennent des dispositions urgentes pour remédier aux violations des droits humains qui se multiplient.

Le rapport met l’accent sur les meurtres de manifestants, les interdictions de rassemblements pacifiques et la répression des voix dissidentes.

Ces violences risquent d’augmenter à l’approche de l’élection présidentielle de 2020, alerte Amnesty International.

Face à ces accusations, le ministre guinéen de la citoyenneté et de l’unité nationale a demandé aux auteurs de ce rapport d’apporter leurs preuves.

Il s’interroge sur la fiabilité des sources d’Amnesty International.

Mamadou Taran Diallo précise que le gouvernement regrette toutes les pertes en vies humaines enregistrées lors des manifestations de l’opposition et annonce l’ouverture d’une enquête pour situer les responsabilités.

La résurgence des violences suite à l’annonce de la modification de la Constitution par le président Alpha Condé, inquiète cette ONG défense des Droits Humains.

Bbc Afrique

Laisser un commentaire