A LA UNE News

L’ex-ministre Cheikh Tidiane Gadio devait, logiquement, s’attendre à cette “punition”

Il devrait, naturellement, s’y attendre ! Le leader de « Luy Jot Jotna », qui a l’habitude de tirer à bout portant sur le Président de la République, Macky Sall et son régime, s’est vu arracher l’organisation de la troisième édition du forum international de Dakar sur la paix et la sécurité.

Cette rencontre, qui s’ouvre, ce mardi, a été finalement confiée au Centre des hautes études de défense et de sécurité (Cheds) et non à l’Institut panafricain de stratégies (Ips) présidé par l’ancien ministre des Affaires étrangères sous le défunt régime, Cheikh Tidiane Gadio.

Est-ce une décision sur fond de représailles contre ce dernier de la part du Gouvernement ? Difficile de répondre par la négative. En tout cas, le journal Le Quotidien rappelle, dans son édition de ce 25 juillet 2016, qu’au détour de l’émission Pile ou Face de la 2sTv, au mois d’avril dernier, l’ancien chef de la Diplomatie sénégalaise avait indiqué que son Institut a été informé de la décision du Sénégal de ne plus travailler avec lui pour le Forum. Pour quelle raison ? Aucune raison, officiellement avancée !

Actusen.com

Dans la même rubrique...

Le Gaulois et l’Ottoman

Actusen

Assemblée nationale : les députés  convoqués ce mardi en séance plénière

Actusen

Apparition d’autres maladies à potentiel épidémique : Diouf Sarr étale ses inquiétudes et demande un renforcement du système de surveillance  

Actusen

Laissez un commentaire