ACTUSEN
A LA UNENewsSociété

Lutte contre la cherté de la vie : les bonnes nouvelles du premier ministre, Ousmane Sonko

Constatant que la nouvelle opposition s’est investie sur une bataille perdue d’avance, à savoir vouloir le séparer de son ami, le Président de la République Bassirou Diomaye Faye, Ousmane Sonko dira à ses adversaires qu’il les attend sur un autre terrain de jeu : «un débat d’idées».

«J’ai toujours cru en la politique. Je considère qu’elle est une activité noble. C’est notamment le débat d’idées». C’est en ces termes que Ousmane Sonko a défini la politique. C’est pour s’adresser à la nouvelle opposition. «Je suis démocrate. D’ailleurs, je n’approuve pas l’idée de réduire l’opposition à sa plus simple expression. On veut une forte opposition qui défend ses idées sur la base des chiffres. Je veux un débat d’idées», dira le premier ministre. Toutefois, pour le déplorer, Ousmane Sonko d’ajouter : «J’ai constaté cependant que la nouvelle opposition concentre ses moyens à détruire mes relations avec le Président Bassirou Diomaye Faye. C’est peine perdue. Entre Bass et moi, seule la politique n’est pas à l’origine de nos relations. C’est l’occasion de dire à cette opposition que celui qui va me séparer de Bassirou Diomaye Faye, sa grand-mère n’est pas encore née.»

Au sujet des critiques à l’endroit du nouveau régime, qui n’a fait que deux mois à la tête de ce pays, Ousmane Sonko est catégorique : «Je suis le chef de gouvernement. Je vais gouverner jusqu’à jamais, n’en déplaise à certains. J’ai dit à Excellence Bassirou Diomaye Faye de s’occuper de l’armée, de la diplomatie, entre autres. Je vais m’occuper du reste. Même si je sais que le Président est plus intransigeant que moi. Car, je demeure convaincu que je suis plus douce avec l’opposition qui se précipite pour nous attaquer sur le coût de la vie alors qu’elle en est la principale responsable.»

D’ailleurs, aux yeux de Ousmane Sonko, même un mandat ne suffit pas pour développer à jamais un pays. «On ne peut changer ce pays en deux mois. Ce qui est plus important est de poser les bases du progrès et du développement », dira-t-il, avant d’ajouter : «Au cours de cette semaine, nous dirons aux Sénégalais comment nous comptons réduire le coût de la vie à travers les mesures que nous allons prendre. »

Actusen.sn

Related posts

Le Feu Couve… Courage… Fuyons !!! (Chronique de SAMBAAY BATHIE)

Drame aux Maristes : Aida Mbacké passe aux aveux

Mame Mbaye Niang : «Sonko a utilisé l’échelle du mensonge pour accéder au sommet et liquider ses adversaires de l’opposition»

Actusen

Leave a Comment