ACTUSEN
A LA UNENewsPolitique

Macky Sall sur la dissolution de Pastef : «un parti politique qui bénéficie de la loi ne peut pas appeler à l’insurrection à longueur de journée»

Dans un entretien accordé à Rfi et France24, le président de la république, Macky Sall s’est prononcé sur la prochaine élection présidentielle de février 2024. Il a rassuré qu’elle est ouverte à tous ceux qui peuvent concourir et il appartiendra au Conseil constitutionnel de définir qui peut concourir ou pas : «C’est la loi et à cela se fait l’élection se déroulera comme toutes les autres élections précédentes. Il y a des années où certains partis n’ont pas participé».

Sur la dissolution du Pastef, Macky Sall s’est voulu très clair : «Le Pastef est dissout pour la bonne et simple raison que les partis ont des obligations. Un parti politique, qui bénéficie de la loi, ne peut pas appeler à l’insurrection à longueur de journée, ne peut pas poser des actes qui sont répréhensibles. La loi est claire, quand un parti sort de ses obligations, il est dissout. Ce n’est pas la première fois qu’un parti est dissout au Sénégal. Ensuite, il y a les voies de recours. Nous sommes un État de droit. Comment voulez-vous qu’on accepte qu’un parti appelle tous les jours à l’insurrection, à la destruction de l’Etat et du pays et qu’on laisse ce parti évoluer. On n’a fait qu’appliquer la loi dans toute sa rigueur».

Actusen.sn

Related posts

“Coucou snap”: Le nouveau clip de Ndiolé Tall

Arrêté à Tamba : Boy Djiné ramené au Camp pénal sous escorte de la Sr et du Gign

Actusen

Nucléaire iranien: Trump reste dans l’accord mais lance un ultimatum

Leave a Comment