A LA UNE Actualité Politique

Manifestations pour exiger la fin de l’état d’urgence: Thierno Alassane accuse la politique de gestion de la pandémie par le gouvernement

Sur les soulèvements populaires qui ont failli embrasé hier le pays, et qui étaient notés dans plusieurs localités pour exiger la fin de l’état d’urgence et du couvre-feu, Thierno Alassane Sall estime que c’était prévisible. L’ancien ministre des Infrastructures et des Transports terrestre et du Désenclavement affirme qu’il y a eu des alertes à Cap-Skiring.

En effet, selon lui, des transporteurs ont longuement et à plusieurs reprises annoncé qu’ils allaient manifester le 2 juin. « Nous même dans nos différentes publications, nous avions dit qu’il est impossible de priver d’activité à des travailleurs qui n’ont aucune autre source de revenus, notamment les transporteurs, pendant des mois sans penser à leur trouver des sources de revenus. Nous l’avons déploré nous avons annoncé que cette situation ne pouvait aboutir que sur des soulèvements », a-t-il soutenu.

A l’en croire, il faut que le gouvernement comprenne qu’il est là au nom des populations, pour l’intérêt des populations, qu’il doit dialoguer avec l’ensemble des forces vives. « C’est ce qu’on a toujours dit, pour trouver avec ces forces vives, les solutions les plus indiquées, pour faire face à la pandémie. Ce n’est pas le gouvernement qui lutte seul contre la pandémie, ce sont les populations, qui doivent lutter pour mettre fin à cette pandémie. Mais dans la mesure où effectivement, ces populations ne meurent pas de faim », a-t-il martelé.

Même s’il qualifie les échauffourées d’hier d’illégales, Thierno Alassane Sall fustige l’attitude du gouvernement sénégalais dans la gestion de la pandémie du coronavirus. « Il faut que les Sénégalais se rendent compte, nous ne sommes pas en face d’un gouvernement de compétence, armé pour régler les problèmes du peuple. Nous sommes en face des gens pour qui la politique c’est une campagne électorale permanente, pour qui chaque action politique doit être lue en fonction des gains politiques. Même la distribution des vivres, des masques tout ce qu’ils font, c’est en fonction des gains politiques. Nous ne sommes pas en face d’un gouvernement qui a réfléchi de manière générale », a-t-il déploré.

Maguette Ndao (Actusen.sn)

Dans la même rubrique...

Présentation de condoléances : Macky Sall attendu à Tivaouane, Thiénaba et en Côte d’Ivoire

Actusen

Covid-19 au Sénégal : aucun décès enregistré, 132 nouveaux cas positifs, 30 cas graves en réanimation et 70 patients guéris

Actusen

Plainte de Aymerou Gningue : Moustapha Cissé Lo introuvable

Actusen

Laissez un commentaire