A LA UNE Actualité News

Meurtres, vols, viols, abus de confiance, détournement, escroquerie… : 2630 individus interpellés par la police, en juin 2020

Durant le mois de juin 2020, les services relevant de la Direction de la Sécurité Publique, ont mené sur l’ensemble du territoire national des opérations qui ont abouti à l’interpellation de deux mille six cent trente (2630) individus, pour diverses infractions, dont quarante-sept (47) de nationalités étrangères. Ces interpellations sont réparties comme suit.

404 individus appréhendés pour atteintes aux biens (vols, recel, abus de confiance, détournement, escroquerie), 193 pour infractions au code des drogues, 156 pour atteintes aux personnes (homicides, accidents, tentative de meurtre, coups et blessures volontaires, viol-attentat à la pudeur, violences à ascendants) et 159 pour atteintes à la paix publique, 1531 pour vérification d’identités et 187 pour ivresse publique et manifeste.

Poursuivant la lutte contre le grand banditisme en période d’Etat d’urgence, les éléments du Commissariat spécial de Saly Portudal ont démantelé 02 bandes de malfaiteurs redoutables ; l’une composée de 13 individus, s’adonnait à un trafic d’êtres humains à des fins d’exploitation sexuelle et l’autre pour implication dans plusieurs cambriolages.

Le commissariat d’Arrondissement de L’ile (Saint-Louis) a interpellé et déféré au parquet plusieurs individus pour trafic illicite de migrants suite à des investigations relatives à une vaste opération de tentative d’émigration clandestine par voie maritime en direction de l’Espagne.

En outre, le mois de juin a été marqué par six (6) cas d’atteintes à l’intégrité physique ayant entrainé mort d’hommes qui ont tous été élucidés.

L’examen de l’évolution de la criminalité permet de conclure à une tendance baissière depuis le mois de janvier 2020 avec un taux d’élucidation de plus de 98% pour des crimes généralement de nature passionnelle et domestiques.

Au lendemain de la levée de l’Etat d’urgence et du couvre-feu, la Police nationale, soucieuse de la pérennisation de ses tâches régaliennes, s’est inscrite dans la régularité des opérations de sécurisation classique, d’envergure, et spécifiques du genre «Sam Sounou Karangué», organisée dans les circonscriptions de Touba et de Mbacké pour non seulement lutter contre le sentiment d’insécurité mais également prévenir l’insécurité réelle.

Parallèlement à cette action, la Police nationale mène quotidiennement des actions de lutte contre la pandémie du corona virus conformément aux nouvelles orientations présidentielles (port obligatoire de masque, lutte contre les rassemblements dans les lieux de loisirs…), sans compter l’accompagnement aux ministères sectoriels (Santé, Transports Terrestres ; Développement Communautaire, de l’Equité Sociale et Territoriale) ; ainsi qu’aux autorités administratives et locales.

LE BUREAU DES RELATIONS PUBLIQUES DE LA POLICE NATIONALE

Dans la même rubrique...

Commissariat central : Guy Marius Sagna libéré

Actusen

Grève du sytjust, saccage des locaux du journal “les Echos” : Le Crd invite au dialogue et à la sensibilisation

Actusen

Dernière minute : Guy Marius Sagna placé en garde à vue

Actusen

Laissez un commentaire