Actualité International News

Mexique : des dizaines de morts et de blessés dans l’effondrement d’un pont du métro aérien

Au moins 23 personnes ont été tuées et 70 autres blessées à Mexico après l’effondrement d’un pont du métro aérien au passage d’une rame, dans la nuit de lundi à mardi. C’est ce qu’ont annoncé les autorités locales.

La maire de Mexico, Claudia Sheinbaum, est arrivée rapidement sur les lieux. L’accident, qui s’est produit vers 22h30 (heure locale) près de la station Olivos sur la ligne 12 du métro qui traverse le sud-est de la capitale, a fait près de 70 blessés, a précisé l’élue. Les vidéos des médias locaux montrent que deux wagons ont plongé dans le vide, et se sont écrasé sur une route en contrebas.

Des dizaines de pompiers et de sauveteurs s’activaient à dégager les blessés et les corps des passagers incarcérés dans un amas de métal, de gravats, de câbles et de rails déformés. Des fonctionnaires du bureau de procureur de la ville procédaient à l’identification des corps extraits des décombres.

La ronde des ambulances a commencé rapidement afin de convoyer les blessés les plus graves, une trentaine environ, vers les hôpitaux du secteur, y compris plusieurs personnes en état de choc qui se trouvaient à proximité.

Sur les réseaux sociaux, les appels se sont multipliés pour identifier les victimes, rechercher un proche sur les lieux de l’accident ou dans les centres de secour.

Des risques d’effondrement

D’autres pompiers et sauveteurs s’employaient à éloigner les curieux en raison des risques d’effondrement d’autres sections de la structure apparemment fragilisée. Tout le secteur a été bouclé par la police et par l’armée qui a dressé un périmètre de sécurité.

La rame de métro, une des plus récentes du réseau, s’est littéralement brisée en deux dans la chute du pont en béton, selon une description d’un photographe de l’AFP arrivé sur les lieux. Des pans entiers du pont jonchaient la route au-dessus duquel la structure était suspendue avant de s’effondrer pour des raisons encore inconnues.

Le second accident de métro depuis le début de l’année

La ligne 12 est l’une des deux lignes du métro mexicain qui ne fonctionne pas sur pneumatiques à l’instar du métro parisien, mais sur voie ferrée traditionnelle. Elle a été inaugurée le 30 octobre 2012.

Des témoins ont fait entendre de virulentes critiques à l’encontre de Marcelo Ebrard, ancien maire de Mexico et actuel ministre des Affaires étrangères qui avait inauguré cette ligne de métro.

Il s’était exilé en France plusieurs années sous la précédente administration après l’ouverture d’une enquête sur des irrégularités et des actes de corruption présumés sur la construction de cette ligne 12. Il s’est exprimé sur Twitter cette nuit, il se dit à la disposition des autorités et appelle à une enquête.

Rfi.fr

Dans la même rubrique...

Sommet sur le financement des économies africaines : ce que Macky Sall a demandé aux pays du G20

Actusen

Kaolack : un incendie ravage des marchandises au marché central

Actusen

Louga : portée disparue depuis quelques jours, Khady Badiane Diack retrouvée morte dans des broussailles

Actusen

Laissez un commentaire