Actualité News

Mort de 15 Sénégalais au large de la Mauritanie : l’Ajms appelle à une introspection de la part des autorités sénégalaises

L’Association des Journalistes en migration et Sécurité (AJMS) a appris avec désolation la mort de 62 migrants dont 15 Sénégalais au large de la Mauritanie, le mercredi 4 décembre 2019 à la suite du naufrage de leur embarcation. Selon l’Organisation Internationale pour les Migrations(OIM), 83 candidats à la migration ont réussi à nager jusqu’à la côte mauritanienne sur les 200 qui avaient embarqué à Barra en Gambie à destination de l’Espagne. Ce qui laisse penser à une probable hausse du nombre de victimes à mesure que les heures passent.

L’AJMS s’incline devant la mémoire des disparus dans ce naufrage. En revanche, elle pense que cet énième drame en mer de migrants appelle à «une introspection de la part des autorités sénégalaises dont la mission est d’offrir à la jeunesse désœuvrée des possibilités de s’épanouir chez eux plutôt que de mourir en mer dans des conditions plus que dramatiques».

Pour mettre fin à ce phénomène qu’est l’émigration, l’AJMS indique que les «les autorités doivent revoir leurs politiques de jeunesse afin qu’elles répondent efficacement aux préoccupations des bénéficiaires». Elle insiste aussi sur la nécessité de revoir le dispositif sécuritaire du FRONTEX mis en place par le Sénégal et ses partenaires européens.

L’AJMS pense aussi que la responsabilité des familles dans ces drames est aussi pleine et entière. Du fait de certaines pesanteurs sociales, des familles poussent leurs enfants à se lancer à l’aventure quitte à vendre leurs biens.

Actusen.sn

Dans la même rubrique...

Attaque de la gendarmerie de Ballou : Les 13 jeunes déférés au parquet de Tambacounda

Actusen

Litige foncier à Tobène : les trois chefs de village et quatre autres jeunes déférés à la Mac de Thiès

Actusen

5 nouveaux décès, portant le bilan à 249 morts, 55 cas graves en réanimation, 132 tests positifs et 4007 patients dans les hôpitaux : tout a encore grimpé  

Actusen

Laissez un commentaire