A LA UNE News Société

Olivier Michel Perrin lui révèle qu’il a un penchant pour les hommes et lui envoie sa photo nue : Mor Talla Seck le fait chanter et encourt 2 ans ferme

L’affaire opposant l’ancien entraîneur du club Génération Foot, Olivier Michel Perrin à Mor Talla Seck a été évoquée hier, à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. Le premier cité, partie poursuivante, reproche à ce dernier les délits de collecte illicite de données à caractère personnel, de diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs et de tentative d’extorsion de fonds.

Le Sénégal est un pays de droit. Mor Talla Seck en est désormais conscient. Même s’il a sauvé beaucoup de jeunes, en particulier ceux de Génération foot, en dévoilant les vices de leur ancien entraîneur Olivier Michel Perrin, il risque une sévère sanction pénale. Ce, du fait de la manière où il a voulu profiter du désarroi de celui-ci après avoir découvert son mystère.

En effet, il ressort de la procédure que, courant année 2019, Mor Talla Seck qui a connu à travers les réseaux sociaux le français, a commencé à le faire chanter, sur ses penchants sexuels. En effet, au cours d’une de leurs discussions, Olivier qui prétend être ivre ce jour-là, lui aurait appris qu’il lui arrive d’avoir des relations sexuelles avec la gent masculine.

Sur ces entrefaites, ayant invité Mor Talla, celui-ci lui a au préalable demandé de lui envoyer des photos nues de lui. Ce que l’ex-entraîneur de Génération Foot a fait avant de réaliser sa bourde, il a supprimé l’image. Malheureusement pour lui, son interlocuteur avait fait une capture d’écran. Par la suite, il contacte certains dirigeants du club dont Mady Touré qui lui aurait dit de poursuivre la discussion avec son collègue afin d’avoir plus d’informations pouvant conduire à son renvoi.

Ainsi, Mor Talla met en marche la machine à sous en menaçant Olivier de divulguer ses images s’il ne lui envoyait pas de l’argent. Dans la tourmente, le français satisfait toutes les exigences de son maître chanteur en lui envoyant diverses sommes d’argent entre 2019 et 2021. Il commence par lui verser le montant de 80.000 francs CFA, puis 100.000 francs CFA, ensuite 400.000 francs CFA et enfin 500.000 francs CFA.

Prêt à préserver sa réputation et celle de sa famille, il lui offre même un voyage à Dubaï. Fatigué des agissements de Mor Talla, il prend la décision de mettre fin à sa domination en saisissant les autorités judiciaires d’une plainte.

Celui-ci arrêté, a comparu hier, à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. Il a contesté l’extorsion de fonds. A l’en croire, c’est la partie civile qui lui envoyait de son propre chef de l’argent. Il soutient qu’en mars et avril 2021, Olivier lui a respectivement envoyé 275.000 francs CFA et en avril 175.000 francs CFA.

«Lors de nos discussions sur Facebook, il m’a demandé si j’ai déjà entretenu des rapports sexuels avec une fille j’ai répondu par l’affirmative. Ensuite, Il m’a demandé si j’ai eu des rapports sexuels avec des hommes. Quand je lui ai fait part de mon inquiétude face à cette interrogation, pour me rassurer il m’a dit qu’il l’a fait avec les deux genres. Quand il a proposé de me voir, je lui ai demandé de m’envoyer ses photos», a relaté le prévenu qui est âgé de 25 ans.

Néanmoins, il reconnaît avoir envoyé les images aux dirigeants du club. S’agissant des journalistes, il tente de minimiser ses responsabilités mais ne parvient pas à convaincre la juge qui lui rappelle que ces derniers ont refusé de divulguer l’information car n’étant pas sûrs de sa véracité.

Dans son réquisitoire, le maître des poursuites a requis 2 ans d’emprisonnement ferme contre Mor Talla Seck après avoir demandé la requalification du délit de tentative d’extorsion de fonds en extorsion de fonds.

Pour sa part l’avocat du plaignant qui a fui le pays pour échapper à la vindicte populaire trouve le prévenu très cynique et très méchant. Selon la robe noire, il a causé la perte de l’emploi de son client qui craint ne plus être embauché par aucun club africain à cause de cette affaire de mœurs qui entache sa réputation. « Il est marié et a des enfants. Ce jour-là, il a agi de la sorte parce qu’il était ivre », a plaidé l’avocat qui réclame 5.000.000 de francs CFA en guise de dédommagement.

L’affaire mise en délibéré, la décision sera rendue le 13 juillet prochain.

Adja Khoudia THIAM (Actusen.sn)

Dans la même rubrique...

Reconstitution des faits : comment le membre présumé de la «Force spéciale», Pape Mamadou Seck s’est évadé du pavillon spécial

Actusen

Rapatriement des contingents sénégalais engagés au Mali : la Dirpa rétablit la vérité

Actusen

Affectation des agents de l’hôpital Le Dantec : les personnes concernées édifiées ce vendredi

Actusen

Laissez un commentaire