Economie

Pape Dieng à la tête de la Suneor : une nomination qui fâche

Le groupe Advens d’Abbas Jaber ne semble pas être d’accord sur la nomination de Pape Dieng à la tête du Suneor.

«L’opération aurait été, en effet, réalisée sans la présence des représentants d’Advens, pourtant juridiquement toujours propriétaire de l’entreprise», rapportent nos confrères du journal Enquête, n’omettant pas de citer Jeune Afrique.

Et outre la nomination de Pape Dieng à la tête de la Suneor, poursuivent nos confrères, l’on se demande qui est responsable des difficultés que traverse, aujourd’hui, la Société.

Pour le groupe de Jaber, cette situation résulte d’un mauvais choix sur le plafonnement des prix et l’invasion de l’huile de palme, entres autres.

Selon le journal, l’Etat, pour sa part, soutient qu’Advens n’a réalisé que 50 % des investissements promis dans le cadre de la cession, comme l’avait souligné un rapport de l’Inspection générale d’État. Sans oublier la dette de 55 milliards qu’il a laissée entre ses mains.

Malgré une telle situation, nos confrères soulignent que les deux parties n’entendent pas engager une bataille judiciaire.

Actusen.com 

Dans la même rubrique...

Sénégal : la dette publique pourrait atteindre les 10 000 milliards F Cfa

Actusen

Pour la création d’une unité nationale : Amadou Hott annonce une nouvelle loi sur le Partenariat public et privé

Actusen

Club des investisseurs Sénégalais (Cis) : Abdourahmane Diouf démissionne, également

Actusen

Laissez un commentaire