A LA UNE News Société

Pour avoir volé 24 boîtes de Pinthon : Moussa Guèye et Mamadou S. Ba risquent 2 mois ferme

Depuis le 5 novembre dernier, Moussa Guèye et Mamadou Seydou Ba, ouvriers dans une grande société de la place, croupissent en prison. Ils ont volé, chacun, 24 boites de pain de thon. En effet, le jour des faits, à la descente du travail, ils ont dissimulé ces produits dans leurs sacs, espérant tromper la vigilance du vigile. Malheureusement, ils ont été surpris par le vigile chargé de veiller sur les entrées et les sorties et de fouiller le contenu des bagages des travailleurs et visiteurs.

Confondus, M. Guèye et M. S. Ba ont été arrêtés et conduits à la police avant d’être déférés et placés sous mandat de dépôt pour vol au préjudice de l’employeur. Devant le tribunal d’instance où ils ont comparu ce mardi, les mis en cause ont, sans ambages, reconnu les faits. Si M. Guèye a soutenu avoir dérobé ces boîtes de pain de thon pour les besoins de sa consommation personnelle, son co-prévenu a eu un autre argument.

  1. S. Ba a expliqué son forfait pour faire face à des contraintes financières déplorant l’exploitation dont ils font l’objet. A l’en croire, ils gagnent 1.500 de FCfa par jour. «C’est de l’exploitation. Chaque fois, les responsables de la société nous promettent de réviser ce montant, vainement», a dénoncé le sieur Ba, très amer. Son argumentaire n’a guère convaincu le maître des poursuites selon qui, une rémunération indécente ne doit pas justifier le vol.

«Même si vous jugez que vous subissez une exploitation, cela vaut mieux que de commettre un vol. Depuis le 5 novembre, vous êtes en prison, vous avez perdu 15 jours de travail », a dit le parquet. Persuadé du caractère logique des faits, il a requis deux ans dont deux mois ferme contre eux. La partie civile n’était pas présente à la barre.

Pour leur part, les conseils de la défense ont plaidé coupable. A leur avis, les suspects sont des délinquants primaires. Ils ont commis des erreurs et ils méritent la clémence du tribunal qui rendra son verdict le vendredi 25 novembre prochain.

Actusen.sn

Dans la même rubrique...

Polémique sur le Ter, Abdou Karim Fofana clôt le débat : «le Sénégal est propriétaire entièrement et exclusivement du Ter»

Actusen

Incendie à Touba : des cantines consumées au marchés Ocass

Actusen

Ziarra annuelle de la famille omarienne : Aida Mbodj salue le message de paix du khalife

Actusen

Laissez un commentaire