A LA UNE News Société

Pour élucider la mort des deux manifestants tués à Ziguinchor et à Bignona, le 17 juin dernier : la stratégie de Yewwi Askan Wi

Les leaders de Yewwi Askan Wi ont fait face à la presse, hier à Ziguinchor. Ils en ont profité pour parler du motif de leur déplacement dans la partie sud du pays. Une escapade au cours de laquelle ils ont rencontré les familles des victimes des manifestations du 17 juin. Khalifa Sall a été le premier à s’adresser à la presse. Il a dénoncé les privations de liberté dont ont été victimes ses camarades. Par ailleurs, il a accusé les forces de défense et de sécurité de tortures.

«C’est honteux. Certains ont été maltraités, bastonnés», dénonce-t-il. Avant de revenir sur l’objet de leur visite qui est de communier avec des familles des personnes décédées, des militants… Enfin, l’ancien maire de Dakar promet qu’ils ne vont pas rester sans réagir.

Yewwi a décidé d’internationaliser le combat pour élucider la mort des deux manifestants

Khalifa Sall pense que tous ces morts auraient pu être évités par les autorités qui auraient dû, selon lui, autoriser le rassemblement du 17 juin dernier. Il est revenu sur le décès d’Abdoulaye Diatta. «Sa famille n’a pas pu récupérer sa dépouille. Ses proches veulent seulement connaître les circonstances de sa mort. La famille d’Idrissa Goudiaby est dans le même cas de figure.

Elle veut une contre-expertise. Nous allons les soutenir pour que la lumière soit faîte sur ces morts», annonce le leader de Taxawu Sénégal. La coalition qui porte le combat a décidé de saisir les Nations-Unies, les organisations des droits de l’homme pour que toutes les personnes impliquées soient poursuivies.

Cheikh Tidiane Youm : «nous ferons tout pour que la vérité éclate et c’est la raison pour laquelle un expert a été missionné pour qu’une contre-expertise soit faite. Il s’agit d’un légiste chirurgien, expert en balistique, quelqu’un qui maîtrise son art et qui fera faire triompher la vérité»

Prenant la parole, Cheikh Tidiane Youm a aussi dévoilé l’autre stratégie de Yewwi pour que justice soit faite. «Les familles ayant compris les stratagèmes du procureur et du régime ont décidé, comme un seul homme, de vouloir faire une contre-expertise. Ce qui n’arrange pas le régime et ses corollaires. Et c’est la raison pour laquelle, ils ont encore condamné les personnes décédées qu’ils refusent de donner aux familles. Cela montre une fois de plus l’injustice que nos frères et sœurs continuent de vivre. Nous ferons tout pour que la vérité éclate et c’est la raison pour laquelle un expert a été missionné pour qu’une contre-expertise soit faite. Et il ne s’agit pas de n’importe quel expert. Il s’agit d’un légiste chirurgien, expert en balistique, quelqu’un qui maîtrise son art et qui fera faire triompher la vérité», a-t-il fait savoir.

Actusen.sn

Dans la même rubrique...

Reconstitution des faits : comment le membre présumé de la «Force spéciale», Pape Mamadou Seck s’est évadé du pavillon spécial

Actusen

Rapatriement des contingents sénégalais engagés au Mali : la Dirpa rétablit la vérité

Actusen

Affectation des agents de l’hôpital Le Dantec : les personnes concernées édifiées ce vendredi

Actusen

Laissez un commentaire