News UNE

Pour expliquer sa décision de bouder les travaux de réforme du Code électoral : l’opposition parle de rupture de confiance et de démarche cavalière du Gouvernement

A peine commencés que les travaux de la Commission pour la refonte du fichier électoral sont plombés. L’opposition, qui dénonce l’attitude cavalière du Gouvernement, a décidé de claquer la porte. Devant la presse, ce mercredi, au siège de Rewmi, ses plénipotentiaires, Déthié Fall, Maguette Sy pour ne citer que ceux-là, sont revenus sur les raisons qui ont poussé à adopter cette posture.
«Nous avons été informés de la saisine par le Président de la République de l’Assemblée nationale par le décret 2016/786 du projet de loi 17/2016 portant refonte du fichier électoral. Ce point étant inscrit au menu des discussions des travaux de la Commission, il a été renvoyé à l’Assemblée, alors qu’l n’a pas fait l’objet d’un examen. Etonnés, nous avons décidé de surseoir à notre participation aux travaux», a déclaré le porte-parole du jour, Magatte Sy, du Parti démocratique sénégalais.
 
Même ambivalence du côté de Déthié Fall, porte-parole de Rewmi et plénipotentiaire de l’opposition. «A ce jour, c’est une rupture de confiance entre les parties prenantes. On nous a parlé de discussions, alors que c’est d’une décision dont il s’agit. Ils avaient déjà arrêté des points au moment de convier les partis de l’opposition», regrette-t-il, avant d’enfoncer le clou.
 
«On ne peut pas comprendre qu’une question, qui devait être évaluée, étudiée en travaux de Commission, une question fondamentale à laquelle l’opposition tient tant, puisse aller à l’Assemblée nationale sans examen», a martelé Déthié Fall, qui ne croit pas que le projet puisse être retiré, comme l’a indiqué le Directeur des Elections.
Actusen.com

Dans la même rubrique...

Olivier Michel Perrin lui révèle qu’il a un penchant pour les hommes et lui envoie sa photo nue : Mor Talla Seck le fait chanter et encourt 2 ans ferme

Actusen

Campagne électorale en vue des législatives du 31 juillet 2022 : ce que Macky Sall a demandé au ministre de l’Intérieur

Actusen

Viol et pédophilie au Sénégal : 258 cas enregistrés à Dakar en 2021

Actusen

Laissez un commentaire