ACTUSEN
A LA UNENewsPolitique

Présidentielle de février 2024 : F24 récuse Sidiki Kaba et Tanor Thiendella Fall et remet en question la crédibilité d’une élection transparente

C’est le 25 février prochain que les sénégalais vont se rendre dans les urnes pour élire un 5 ème président de la république. Mais déjà, la plateforme F24 qui regroupe des opposants, des activistes et des membres de la société civile remet en question la crédibilité d’un scrutin sincère. Dans un communiqué, F24 interpelle la Direction générale des élections (Dge) pour qu’elle respecte la loi. «F24 rappelle que la loi électorale est le socle sur lequel repose la démocratie, et il ne revient pas à la Dge de porter atteinte aux droits fondamentaux d’un candidat, de contribuer à engendrer une insécurité judiciaire et de creuser le manque de confiance des acteurs impliqués dans ce processus électoral», mentionne le communiqué. C’est ainsi que «F24 remet en question la crédibilité d’une élection sincère et apaisée, libre et transparente en 2024 sous l’égide du ministre de l’Intérieur, Me Sidiki Kaba et du directeur Tanor Thiendella Fall».

Pour la plateforme F24, «la fin de non-recevoir opposée par l’administration électorale à une ordonnance exécutoire est la forme paroxystique du règne de la voie de fait et du non-droit érigé en modes de gouvernance par Monsieur Macky Sall, ses ministres et ses fonctionnaires supplétifs». «La non-réinscription sur les listes électorales et la non-délivrance de fiches de parrainage au candidat Ousmane Sonko, en violation de la décision du juge, sont l’expression d’une volonté dictatoriale d’éliminer une fois de plus un candidat à la présidentielle comme ce fut déjà le cas en 2019», regrettent Mamadou Mbodj et Cie. F24 «demeure fermement engagé dans la défense des principes démocratiques, de l’État de droit, et des droits fondamentaux de tous les citoyens et continuera à surveiller attentivement l’évolution de la situation en vue de garantir une élection présidentielle inclusive, équitable et transparente en 2024, ainsi que le respect des droits de tous les Sénégalais».

Actusen.sn

Related posts

Arrêtés vendredi dernier : les trois membres de Frapp et de Pastef viennent d’être libérés

Actusen

Fournitures scolaires, matériels didactiques : Maguette Sène décaisse 20 millions F Cfa pour une rentrée scolaire effective à Malicounda

Actusen

Élections Locales de janvier 2022 : la date de la publication des investis de Bby connue

Actusen

Leave a Comment