A LA UNE News Société

Revenant de l’inhumation de son grand-père à bord d’une moto : Mouhamed Faye mortellement heurté par un Car rapide du cortège funèbre

À peine a-t-il fait ses adieux à son grand-père auquel il était allé à son enterrement que Mouhamed Diakhaté l’a rejoint dans les minutes qui ont suivi l’inhumation. En effet, c’est sur le chemin du retour du cimetière, plus précisément sur la Vdn, que la moto à bord duquel, il était monté est heurtée par un car qui faisait partie du cortège funèbre. Sur le coup, le jeune homme est passé de vie à trépas.

L’incident s’est produit le 23 septembre dernier. L’auteur de cet accident, chauffeur de car rapide, a subitement pris ses jambes à son coup pour éviter un lynchage populaire. Témoin oculaire des faits, Mame Doudou Fall, oncle du défunt, raconte que le chauffeur est allé de son propre chef signaler l’accident auprès d’un agent de police préposé à la circulation.

«D’après ce que j’ai entendu, le chauffeur du transport en commun a perdu le contrôle de la voiture après avoir franchi un cassis et il est allé percuter la moto ou se trouvait le défunt Mouhamed Diakhaté et un autre homme. Les deux sont tombés avec la moto et la voiture est venue passer sur les jambes du défunt», a renseigné Mame Doudou Fall.

Arrêté, le chauffeur Khadim Faye, a lors de son audition, relaté, dans les moindres détails le film de la tragédie qui a ôté la vie à Mouhamed Diakhaté. «Le jour des faits, à 17h le nommé Mouhamed Diakhaté et un des membres de sa famille avait pris mes services dans le but de transporter la dépouille au cimetière. Après inhumation j’étais au volant du véhicule Car rapide immatricule DK-1387-G nous avions constitué un convoi composé de plusieurs véhicules en plus d’un corbillard et plusieurs motos pour retourner à la maison mortuaire sise au quartier Centenaire. Arrivé sur la Vdn, à hauteur de l’intersection menant vers la mosquée de Mermoz, deux jeunes hommes à bord d’une moto qui me devançaient sont tombés sur la chaussée à quelques mètres de ma position. Alors immédiatement j’ai effectué un coup de volant à droite pour les éviter sans succès. C’est suite à des cries que je me suis arrêté et j’ai constaté que j’étais passé sur le défunt du nom de Mouhamed Diakhate qui était supporté sur ladite moto», raconte-t-il.

Sur sa réaction après le choc, Khadim Faye explique : «je suis parti immédiatement en courant vers les agents de police en service sur l’Avenue Cheikh Anta Diop pour les aviser de l’accident. Ainsi pris de panique, j’ai décidé de m’en fuir à mon domicile sis à Pikine pour éviter un éventuel lynchage. C’est au lendemain du drame que j’ai pris la décision de venir me présenter devant les enquêteurs, en compagnie de mes proches, suite à l’appel téléphonique du propriétaire du car rapide».

À l’issue de son durée légale de garde-à-vue, Khadim Faye est déféré au parquet, pour homicide involontaire.

Adja Khoudia THIAM (Actusen.sn)

Dans la même rubrique...

Propos outrageuses de la députée Amy Ndiaye Guèye (Gniby) contre le leader du Pur : le directoire du parti de Serigne Moustapha Sy face à la presse cet après-midi

Actusen

Affaire Pape Alé Niang : la Cap donne des nouvelles du journaliste et menace d’intensifier la combat pour sa libération et

Actusen

Election présidentielle de 2024 : le ministre de l’Intérieur annonce la révision exceptionnelle des listes électorales en 2023

Actusen

Laissez un commentaire