ACTUSEN
A LA UNENewsPolitique

Serigne Abdoulaye Ndiaye Socé, érudit : « pourquoi Wade a perdu en 2012 et Amadou Bâ va gagner les Législatives à Dakar »

El Hadji Serigne Abdoulaye Ndiaye Socé fait partie de ces rares érudits que compte la capitale sénégalaise, Dakar. Sa demeure nichée en plein cœur du quartier de l’Unité 17 des Parcelles Assainies, le guide religieux  a reçu jeudi, à 3 heures (matin), le responsable politique de la localité, Amadou Bâ.

Ce, dans le cadre des visites de proximité initiées par son staff en vue des Législatives du 30 juillet courant. Pour convaincre les citoyens sur son projet de société.

Au cours de l’entrevue qui a vu somnoler, minute après minute, les membres de la délégation fatigués, exténués et lessivés, le marabout a apprécié la démarche et le projet de société de la tête de liste départementale à Dakar de « BBY ».

« Si ce que vous dites est vrai, alors, inutile de battre campagne. Car si c’est la victoire que vous cherchez, elle est déjà acquise », a assuré le guide religieux.

Au même moment ceux qui étaient presque dans les bras de Morphée, sursautent. Dans le salon cossu qui a accueilli la délégation, des claquements de doigts timides se font entendre. Le discours rassurant et rassuré ne pouvait passer sans ces salves d’applaudissements.

5 Livres saints offerts à Amadou Bâ

El Hadj Serigne Abdoulaye Ndiaye Socé ne arrête pas en si bon chemin. Bercé par le discours de Amadou Bâ et rassuré, il sort des placards de sa bibliothèque (par le biais de ses hommes de confiance), 5 exemplaires du Livre saint de l’Islam, le Coran.

Devant l’assistance, il se lève de son fauteuil en forme de trône et se dirige vers Amadou Bâ. L’horloge affichait, à ce moment, 3 heures 30 mn. Une heure, dit-il, consacrée à la prière et la méditation.

« Je n’ai jamais donné ces exemplaires de Coran à une personne. Mais le discours que vous tenez là sur les Parcelles Assainies, me rassure. D’autant que j’ignorais tous ces projets d’envergure pour cette localité », a-t-il dit avant d’ajouter : « va et prie… »

Les écoles et le Stade des PA réhabilités…

Amadou Bâ venait de révéler au guide religieux que les populations des Parcelles Assainies étant confrontées à des difficultés énormes de distribution d’eau potable, le Gouvernement du Sénégal, par l’entregent de l’Agence d’exécution des travaux d’intérêt public (Agetip), va, dans les prochains jours, ériger deux châteaux d’eau, réhabiliter les écoles de la place et procéder au pavage de certaines voiries principales en plus du financement des projets pour la microfinance : femmes et jeunes.

Mais là où El Hadj Serigne Abdoulaye Ndiaye Socé a surpris plus d’un d’un, c’est quand il décortique, à sa façon, les raisons de la perte du pouvoir de Me Abdoulaye Wade à la Présidentielle de 2012.

« Abdoulaye Wade n’a pas été chassé du Pouvoir. Mais s’il l’a perdu, c’est à cause de son âge avancé », a-t-il argumenté, avant de faire ce commentaire : « je suis sûr c’est que s’il avait 45 ans, il n’aurait pas perdu ». Partant de ce postulat, le marabout estime que seule la jeunesse peut redresser un pays, en faisant référence au Chef de l’Etat, Macky Sall.

Amadou Bâ : « on me reproche de ne pas faire quelque chose pour l’école de Grand-Médine… »

Auparavant, le porte-à-porte avait commencé à l’Unité 10 des Parcelles Assainies où Amadou Bâ a présenté des condoléances. Puis, la caravane a fait cap sur Cambérène.

Ici, le représentant de la famille « Tjane » de Tivaouane, en la personne de Serigne Idrissa Seck, a été visité. Après avoir reçu les bénédictions du marabout pour une campagne apaisée, Amadou Bâ a eu droit un récital de versets de Coran.

Dans es rues sablonneuses et sinueuses, le convoi prend, par la suite, la direction des Hlm Grand-Médine. Et débarque chez l’Imam ratib du quartier, El Hadj Moustapha Fall. On était à 1h30 mn. Un quartier symbolique pour la tête de liste départementale de BBY.

Car c’est ici que vote Aadou Bâ.  Son école se trouvant dans un état de délabrement avancé, le responsable politique des Parcelles Assainies s’est engagé à mettre les plats dans les grands pour qu’avant l’ouverture des classes prochaines, l’établissement soit retapé, entièrement. Sur fonds propres.

« On me reproche de voter, ici, et de laisser l’école dans la situation quelle traverse depuis de longue date. Mais je puis vous témoigner que les travaux commenceront, incessamment », a indiqué Amadou Bâ. Selon qui, le processus était lancé depuis quelque temps, mais il ne restait que les réglages administratifs.

Gaston MANSALY & Omar KA (Photos) Actusen.com

Related posts

Recouvrement des redevances de fréquence : l’Artp s’explique et menace

Actusen

Covid-19 : tests négatifs pour le couple français et l’équipage du navire Alioune Sitoe Diatta

Actusen

Cese : les conseillers de Bby invitent Idrissa Seck à démissionner et réclament son exclusion de la conférence des leaders 

Actusen

Leave a Comment