Actualité News

Serigne Khadim Lô Gaydel : « De par des actions de grâce, nous pourrons nous sauver de cette épidémie »

A l’image de tous les guides religieux mourides, Serigne Khadim Lô Gaydel n’a pas dérogé à la règle pour célébrer Magal de Touba 2020, malgré la pandémie du coronavirus. Selon Borom Ndame,  le 18 Safar est un jour symbolique pour toute la communauté mouride. « Pour le musulman mouride noir, ce 18 Safar est un jour de la délivrance, de l’entame d’une contribution scientifique à la marche de l’humanité ou tout simplement le jour porteur de la bonne nouvelle quant aux promesses de Cheikh Ahmadou Bamba », soutient le marabout.

Pour lui, la pandémie du coronavirus comme toutes les épreuves de la vie sont indissociables de la foi musulmane. « Ce jour permet de jeter un regard introspectif sur les épreuves inhumaines que le Saint de Touba a endurées comme test de foi. Au demeurant ce virus demeure aussi un test pour l’humanité. C’est d’ailleurs ce lien qui fait que l’étude de sa posture face aux épreuves révèle un intérêt contemporain certain. De fait les épreuves sont indissociables de la foi musulmane », enseigne le guide mouride

Revenant sur la persévérance et la patience de Serigne Touba face aux épreuves de la vie, Serigne Khadim Lô Gaydel d’ajouter : « le Cheikh savait supporter maintes douleurs, braver les plus graves périls avec calme et douleurs sans se laisser aller par la colère, que pour plaire à Dieu. Il supportait l’effort, c’était un plaisir pour lui que de travailler continuellement en se donnant à sa tache corps et âme. Il faisait preuve de générosité et de bonté dans le bonheur. De patience et de fermeté dans le malheur, il affrontait les obstacles sans ne se soucier de personne».

En plus du respect des mesures sanitaires de distanciation et du port obligatoire du masque, le chef religieux exhorte les fidèles à faire des « aumônes dont le prophète Mohammed (SWS) dira qu’ils se dressent face aux calamités».

« De par des actions de grâce, nous pourrons nous sauver de cette épidémie. Je demeure convaincu que cette épidémie s’inscrit dans une séquence qui porte en germes les ferments de potentiels bouleversements. Jusqu’à ce que nous parvenons à ce stade et face à la perte de contrôle, nous mourides devront savoir que notre allégeance à Serigne Touba est la seule porte du salut, celle qui nous amène à Dieu », a fait savoir Borom Ndame

 Saly Sagne (Stagiaire-Actusen.sn)

Dans la même rubrique...

Fatick : la douane incinère plus de 260 millions de produits saisis

Actusen

Arnaque : un individu se fait passer l’archevêque de Dakar sur Facebook

Actusen

Éliminatoires afrobasket kigali 2021 : Entrée réussie des lions de la Téranga

Actusen

Laissez un commentaire