News Politique

Ses militants accusés d’avoir attaqué les chefs religieux : Ousmane Sonko parle de manipulations et met en garde Macky Sall

Lors du lancement du mouvement des ‘’Doomu Daara Patriotes’’, Ousmane Sonko a répondu à ceux qui avancent que le Pastef est contre l’islam. «Ces paroles ne nous ébranlent pas. Beaucoup de présidents se sont succédés mais c’est la première fois que le régime en place pose le débat sur les tarikha juste pour imposer les sénégalais à un troisième mandat mais cela ne passera. Il y a des manipulations», hausse-t-il le ton.

«Nous remercions les khalifes généraux et nous sommes des fils du pays. On est là pour une mission. Celui qui attaque les khalifes généraux ne fait pas partie de Pastef. Les chefs religieux ont le droit de donner leur opinion dans le pays. Nous n’avons qu’un seul adversaire et c’est le président de la république, Macky Sall », ajoute le leader de Pastef. Avant de mettre en garde le chef de l’Etat. «On a arrêté beaucoup de nos militants et si Macky Sall pense qu’il veut gagner la guerre psychologique jusqu’à ce que les patriotes reculent, il se trompe lourdement. C’est aujourd’hui que nous sommes plus que jamais déterminés à aller jusqu’au bout», a laissé entendre le leader de Yewwi Askan Wi.

Actusen.sn 

Dans la même rubrique...

Arrestation de Bah Diakhaté : Seydi Gassama hausse le ton et fait la leçon au nouveau régime en place

Actusen

Criminalisation de l’homosexualité : Oumar Youm met la pression sur Ousmane Sonko

Actusen

Tribunal de Dakar : A.K risque 10 ans de réclusion criminelle pour pédophilie et détournement de mineure de moins de 13 ans

Actusen

Laissez un commentaire