A LA UNE News Société

Seydi Gassama sur l’affaire Kaliphone-Adja Thiaré Diaw : «c’est un grave manquement de la police ou de la gendarmerie de ne pas prendre au sérieux une femme qui…»

Le directeur exécutif de Amnesty International Seydi Gassama a donné son avis sur la plainte de Adji Thiaré, accusant l’influenceur Khaliphone Sall de viol et d’agression sexuelle. Le droit de l’hommiste déplore le fait que, dit-il, les victimes présumées de viol, se plaignent souvent de ne pas être pris au sérieux par les enquêteurs, lors de leur dépôt de plainte dans les postes de Police ou de Gendarmerie.

«C’est un grave manquement de la police ou de la gendarmerie de ne pas prendre au sérieux une femme qui vient déposer une plainte pour viol et de ne pas faire toutes les diligences requises. C’est malheureusement une accusation souvent entendue des victimes présumées de viol», a commenté Seydi Gassama dans un post publié sur son compte tweeter.

Le directeur exécutif de Amnesty International Seydi Gassama suggère la présence de plus de femmes dans le corps des enquêteurs pour une bonne prise en charge de ces cas. «La lutte contre le viol et les violences faites aux femmes requiert également une bonne présence des femmes dans le corps des enquêteurs (police et gendarmerie) et dans la magistrature. Cet impératif doit être pris en compte par l’Etat dans les concours de recrutement», a plaidé le droit de l’hommiste.

Actusen.sn

Dans la même rubrique...

Conseil des ministres décentralisé à Thiès : la mobilisation exceptionnelle de Abdoulaye Dièye pour accueillir le président Macky Sall 

Actusen

Pour la préservation de la paix nationale : Amnesty, la RADDHO et la LSDH réclament la fin des arrestations arbitraires

Actusen

Sonko : «nous voulons la paix comme tout le monde mais nous n’allons pas rester les bras croisés face aux multiples attaques»

Actusen

Laissez un commentaire