News Société

Sicap Baobab : un peintre isole des petites filles dans les  chantiers pour voler leurs boucles d’oreilles

L’individu qui semait la terreur dans les écoles élémentaires sis à Sicap Baobab est écroué. Âgé de 38 ans, le peintre et père de famille a été appelé à la barre du tribunal d’instance de Dakar, ce jeudi. Mamadou Keita est accusé d’avoir dérobé les boucles d’oreilles en Or de plusieurs élèves.

La terreur des élèves de Sicap Baobab s’achève. Leur bourreau, Mamadou Keita, est neutralisé et écroué pour 6 mois. Peintre de son état, le père de famille compte à son actif plusieurs victimes. Domicilié aux parcelles assainies, il sillonne les quartiers Sicap Baobab et Grand Dakar en attendant que les petites filles quittent l’école pour rentrer chez elles. Il les interpelle avant de s’accaparer de leurs boucles d’oreilles. Il a mis en place son modus operandi afin d’isoler ses victimes pour éviter que d’autres personnes interviennent. À quelle fin ? C’est la grande question qui mérite d’être posée. En tout cas, il était loin de se douter que son plan serait mis à nu de sitôt.

Sa chute émane de son dernier forfait. La petite fille de 5 ans accompagnée de son frère est malencontreusement tombée sur le monsieur. Qui, envoyant son frère à la boutique pour lui acheter une enveloppe, décroche ses boucles d’oreilles en Or qu’elle portait. Le préjudice est estimé à 200 € soit 131 000 F Cfa selon sa maman. Bety Diack a appris la nouvelle par sa femme de ménage qui l’a renseigné que la petite est rentrée en pleur. Elle est allée à la direction de l’école puis à la police pour faire sa déposition.

Il est ressorti des procédures qu’il y avait une plainte pour un cas similaire et que ces agissements proviennent de la même personne. Après rapprochement grâce à une photo prise par la mère de la victime, Mme Tall a avisé son entourage. Les riverains ont commencé à le pister. Il a été appréhendé quelques jours après dans le quartier avant d’être embarqué. Le dossier a été évoqué ce jeudi 30 novembre 2013, au tribunal d’instance de Dakar.

La maman de la première victime qui réclame 500.000 à titre de dommages et intérêts, renseigne que sa fille est traumatisée par la mésaventure. La petite Khadija a été isolée par le prévenu dans un chantier à Grand Dakar. «Il les a enlevé avec ses dents et ses oreilles sont toute irritées. Ils ont couru jusqu’à la maison en pleurant.

Le juge a déclaré Mamadou Keita coupable de vol et le condamne à une peine d’emprisonnement de six mois ferme. Il ordonne la restitution des sommes demandées par les parties civiles avec la contrainte par corps au maximum.

Actusen.sn

Aïssatou TALL

Dans la même rubrique...

Emigration irrégulière : la gendarmerie de Nianing interpelle 7 candidats et 2 organisateurs 

Actusen

Enseignement supérieur : Abdourahmane Diouf fixe ses priorités pour la stabilisation de l’année académique et le financement de la recherche et de l’innovation

Actusen

Abdourahmane Diouf aux étudiants  : «ils ont un ministre qui comprend l’utilité académique et sociale de la bourse et qui travaillera à ce que cette bourse soit payée à temps»

Actusen

Laissez un commentaire