Billet News

Tabaski-Covid

La particularité des maladies, surtout le coronavirus, c’est qu’elles ne font pas de distinction entre pauvres et riches. Tout le monde est exposé. Seulement, les ‘’goorgorlus’’ souffrent le plus avec cette pandémie de Covid. Il n’est pas évident de joindre les deux bouts, par ces temps qui courent. Les marchands ambulants de Saint-Louis, qui ont été privés de leur gagne-pain, ne diront pas le contraire.

C’est donc l’occasion pour les plus nantis de s’offrir, pourquoi pas, une place au paradis, en faisant montre de beaucoup de générosité. Comme cela, la fête de Tabaski sera plus belle pour tout le monde. C’est ça aussi la ‘’téranga’’, au vrai sens du terme. S’y ajoute que le pain pour soi-même est une question matérielle, alors que le pain pour son prochain est une question spirituelle.

Maam Sagar (Billet SourceA)

Dans la même rubrique...

Axe Pikine-Guinaw Rails : la police met fin à un intense trafic de chanvre indien

Actusen

Covid-19 au Sénégal : 8 nouveaux décès, 43 cas graves et 1041 nouvelles infections

Actusen

Code pénal et Code de procédure pénal : le recours de l’opposition rejeté par le Conseil constitutionnel

Actusen

Laissez un commentaire