ACTUSEN
A LA UNENewsSociété

Tribunal des flagrants délits de Dakar : deux élèves et un étudiant jetés en prison pour usage de drogue 

Yaya Kane, Ibrahima Gning et Bamba Sène ont reçu une bonne leçon. Âgés respectivement de 29 ans, 25 ans et 23 ans, cette bande est déjà addicte à la drogue. En tout cas, c’est qu’a confirmé le juge du tribunal des flagrants délits hier, qui les a condamnés à plusieurs mois de prison. Il résulte de l’économie que le 3 juin dernier vers 3h du matin, les éléments de la section de recherche du point E effectuaient une patrouille. Arrivés à Fann, ils ont trouvé un véhicule stationné dans une petite ruelle. À bord, Yaya Kane, Ibrahima Gning et Bamba Sène. Attirés par l’odeur de la drogue, les agents se sont rapprochés d’eux. Tentant de prendre la fuite, ils ont été arrêtés suite à une course poursuite.

Après fouille, 250 grammes de haschich et un pesage ont été saisis. Yaya l’étudiant âgé de 29 ans, dit avoir participé à hauteur de 20 mille francs. Son acolyte Bamba, élève du haut de ses 25 ans, affirme avoir donné 50.000 francs Cfa pour l’acquisition. Le benjamin Ibrahima a toujours contesté les faits. Par ailleurs, les premiers nommés ont dit avoir cotisé pour acheter cette drogue aux Hlm avant de la consommer. Au regard des faits, la bande a été acheminée au commissariat du Point E. Devant les enquêteurs, Yaya et Bamba ont reconnu la consommation. Tandis que Ibrahima conteste les faits.

Néanmoins, ils sont placés sous mandat de dépôt. Face aux juges du tribunal des flagrants délits ce lundi, l’étudiant Yaya Kane est poursuivi pour les chefs de détention de drogue en vue de la consommation personnelle, reconnaît sauf sa participation de 50.000 francs. « Je n’ai jamais vu ni entendu parler de haschich. Je n’avais même pas cet argent dont on fait état dans la procédure. Je n’avais que mille frs sur moi. J’ai remis 2 mille francs au fournisseur aux Hlm. On était censé consommer cette drogue », affirme-t-il. Quant à Bamba Sène, attrait à la barre pour offre ou cession de drogue en vue de la consommation personnelle, reconnaît aussi les faits. L’élève en classe de terminale, n’a jamais participé.

À l’en croire, il était juste venu accompagner son camarade. Pour finir Ibrahima Gning s’est défendu en dernier. Âgé de 23 ans, il raconte : « j’étais chez Yaya. C’est là qu’il m’a dit qu’il comptait aller chez Bamba aux Hlm. J’y suis allé avec lui. C’est aux Hlm que Yaya a donné 2000 frs au fournisseur ». Toutefois, le ministère public estime qu’il y avait plusieurs éléments matériels qui corroborent leur culpabilité. Il requiert ainsi de déclarer Bamba Sène coupable des chefs d’offre et de cession de drogue et de le condamner à 2 ans d’emprisonnement ferme. Pour le parquet ce prévenu qui tente de faire croire qu’il s’adonnait à la consommation personnelle est trahi par la quantité de drogue importante à savoir 250g, retrouvé par devers lui.

En plus, il y a un matériel qui a été saisi à savoir le pesage qui permet de conditionner la drogue. S’agissant de Yaya et d’Ibrahima le substitut du procureur a requis 6 mois ferme. Cependant, les avocats de la défense clament la clémence du tribunal. Me Abdy Nar Ndiaye, pour les intérêts de Bamba sollicite la disqualification et retenir le délit de détention en vue de la consommation personnelle. « Mon client est un élève de terminale. Où trouve-t-il des ressources pour acheter de la drogue. Il n’avait que 2 mille francs alors que le gramme de haschich qui est une dure coûte 50 mille francs », ajoute-t-il. Son confrère, Me Seyba Danfakha qui assure la défense de Yaya Kane demande une application bienveillante de la loi. Finalement le tribunal après en avoir délibéré, disqualifie les chefs d’offre de drogue. Le juge reconnaît Bamba coupable des faits d’usage de drogue. L’élève est condamné à 6 mois ferme. Quant à ces deux acolytes Yaya et Ibrahima, ils ont écopé de 3 mois ferme.

Aissata Tall (Actusen.sn)

Related posts

Reconstruction de l’hôpital Aristide Le Dantec : le ministre de la Santé dévoile le schéma de redéploiement des services et du personnel

Actusen

Couverture sanitaire universelle : le ministère de la Santé annonce la prise en charge gratuite des femmes porteuses de fistules obstétricales au Sénégal à partir de janvier 2023

Actusen

Mercato : le Barca accélère l’arrivée de Moussa Wagué

Leave a Comment