A LA UNE News Société

Violentes manifestations au Sénégal : la réponse de Sidika Kaba à Ousmane Sonko et aux organisations de la société civile qui accusent le gouvernement

A l’occasion de la conférence de presse du gouvernement tenue ce jeudi, l’Etat du Sénégal a apporté une réponse aux accusations de Ousmane Sonko et de certaines organisations de la société civile qui l’accusent d’être responsable des récentes émeutes qui ont occasionné des pertes en vie humaines. Sidika Kaba qui était devant les journalistes pour répondre aux questions posées, estime que le présumé coupable n’existe pas dans le droit sénégalais.

«C’est un état de droit qui garantit à tous ceux qui ont maille à partir avec la justice, la présomption d’innocence. Il n’y a pas de présumé coupable. Cela n’existe pas en droit sénégalais. On est présumé innocent», a dit le ministre des Forces Armées.

Selon lui, quand une décision définitive de la Cour suprême n’est pas intervenue, il n’est pas possible de dire qu’une personne est coupable des faits qui lui sont reprochés. Un état de droit vise à faire en sorte que chaque citoyen puisse jouir de toutes ses libertés.

Mansour SYLLA (Actusen.sn)

Dans la même rubrique...

Série évoquant l’affaire Adji Sarr : le Cnra convoque le producteur Aziz Niane et Cie

Actusen

Russie : le parquet demande que des organisations de Navalny soient déclarées « extrémistes »

Actusen

Causes des difficultés des étudiants : Ousmane Sonko indexe “l’incompétence” du régime de Macky Sall

Actusen

Laissez un commentaire