News UNE

Zone B: Une pharmacienne se retrouve à l’hôpital après avoir récupéré l’argent d’un “client”

Les faits sont inouïs et se sont déroulés à la Zone B. Une pharmacienne qui officie tout près de l’Ecole nationale d’Administration (Ena), juste au niveau du feu de signalisation, a été victime de la malveillance d’un homme. Ce dimanche 12 mai, la pharmacienne qui était dans son officine, a reçu la visite d’un individu. Le gars prétextait acheter un médicament, mais dès qu’il a remis l’argent à la victime, celle-ci a aussitôt perdu connaissance, confie-t-on a Actusen.sn.

A son réveil, la victime, habitant à Dieuppeul, était en plein délire. Comme si elle avait perdu la raison. «Elle n’arrêtait pas de délirer. Elle répétait tout le temps : «pourquoi il m’a fait ça ? alors que je ne lui ai rien fait». Et elle est restée dans cet état depuis lors», confie notre source.

Ce mardi matin, l’état de santé mentale de la dame s’est dégradé. Et c’est ainsi que le mari et quelques membres de la famille l’ont conduite au Samu municipal. D’après toujours les confidences faites à votre site, la dame y est gardée en observation. Entre temps, l’homme en question, a complètement disparu des radars.

C’est la troisième fois que pareil incident se produit. En effet, il y a de cela quelques mois, une femme répondant au nom de Ndèye Ngoné Dia, avait subi le même sort aux Maristes. Alors qu’elle officiait dans une Mercerie appartenant à son fils, un individu est entré prétextant acheter quelque chose. Et quand la gérante a commencé à lui parler, il lui a demandé de le saluer d’abord. La dame, sans hésiter, lui tend la main. La suite se passe de commentaire. Elle tombera ensuite des nues. Le même sort a été réservé à une autre dame gérante d’un sélect,  à Hann Bel Air.

Dans tous ces trois cas, le mode opératoire est le même.

Actusen.sn

Dans la même rubrique...

Agression sur un boulanger : l’Asp de Diourbel condamné à un mois de prison

Actusen

Manifestations contre l’état d’urgence et le couvre-feu : 200 personnes ont été arrêtées

Actusen

Pour un démarrage effectif de leurs activités : Un montant de 8 milliards 250 millions de francs Cfa alloué au secteur des transports

Actusen

1 commentaire

Vérité 15/05/2019 - 10:56 at 10:56

Pas de temps à perdre. De la façon dont les victimes précédentes ont fait pour s’en sortir faire la même chose.

Répondre

Laissez un commentaire