La retransmission ou la diffusion des compétitions sportives internationales est conditionnée par l’acquisition de droits qui y sont relatifs.

En conséquence, les chaînes ne bénéficiant pas d’autorisation de commercialisation ou de diffusion, doivent respecter les droits des  opérateurs qui ont l’exclusivité de distribution et/ou de diffusion des matchs.

Dans un communiqué transmis à la Rédaction de Actusen.com, le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra) appelle les éditeurs et opérateurs audiovisuels “à s’interdire toute retransmission ou diffusion illégale des compétitions de la Coupe du monde de football Russie 2018”.

En effet, selon les services de Ibrahima Bakhoum, le non-respect des règles relatives à la concurrence expose les contrevenants à des sanctions pécuniaires, allant de deux à dix millions de francs CFA, ainsi qu’à une suspension temporaire des émissions. Cependant, les sanctions encourues peuvent même aller jusqu’au retrait de la licence.

Cette sortie du Cnra intervient, quelques jours seulement, après le différend qui a opposé la Rts et le Groupe futurs médias (Gfm) sur la retransmission en exclusivité des 32 matchs de la coupe du monde sur le territoire sénégalais.

Actusen.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here