A LA UNE News

Abdoulaye Diouf Sarr : «le cas importé est porteur de risques. S’il n’est pas traité dans la communauté, il peut être source de propagation de la pandémie»

Une rencontre tripartite entre le ministère de la Santé et de l’Action sociale, le ministère du Tourisme et des Transports aériens et le ministère de l’Intérieur s’est tenue, ce jeudi à l’Annexe du Mtta à l’Aibd. Une occasion pour les autorités de prendre de nouvelles dispositions pour corser le contrôle aux frontières.

Abdoulaye Diouf Sarr qui a fait part à cette rencontre, précise que le Sénégal a fait de bons résultats en matière de lutte contre le coronavirus. «Je peux même dire que nous sommes en train d’atterrir. Mais il faut reconnaître qu’il y a des zones de turbulence. Nous nous sommes rendu compte qu’il y a des poches d’inefficiences. Depuis plus de deux semaines, nous sommes dans un taux de positivité supérieur ou égal à 2%», se réjouit le patron des blouses blanches. Mais il y a un phénomène qui mérite d’être traité et il s’agit, selon le ministre-maire de Yoff, de la persistance des cas importés.

«Le cas importé est porteur de risques. S’il n’est pas traité, il peut être source de propagation de la pandémie au niveau de la communauté. Cette poche d’inefficience est liée à l’environnement international. Le Sénégal n’est pas un pays isolé. Il joue dans le concert international. Mais on doit tout faire pour tendre le risque vers zéro», a souhaité le ministre. Qui prône pour la tolérance zéro aux tests  négatifs de 7 jours minimum qu’il faut effectuer avant d’embarquer pour un aéroport du Sénégal. Cette circulaire dit-il, est donc un garrot qui va freiner les cas importés.

Actusen.sn

Dans la même rubrique...

Covid-19 : la communauté Layène n’organisera pas le Gamou annuel

Actusen

Vol de voiture : Baboye tombe dans les filets de la police de Touba

Actusen

Capacité de mobilisation des ressources budgétaire : le président Macky Sall fait un bilan élogieux de son programme

Actusen

Laissez un commentaire