AFFAIRE DU VOILE DE SAINTE JEANNE D’ARC :  « NE NOUS VOILONS PAS LA FACE … »

L‘interdiction  du port du voile islamique programmée pour la rentrée scolaire prochaine dans les locaux de l’Institution scolaire Sainte Jeanne d’Arc de Dakar n’en finit pas de susciter toutes sortes de réactions . On aura vu et lu de tout : des indignés plus faux que vrais, des placides, des surexcités, des lucides, des raisonnables etc… Bref un peu de tout . Ce qui est tout à fait normal pour un pays LIBRE où chacun peut livrer sa pensée sans crainte d’un goulag rédempteur surtout avec le Net-diffusion. C’est tout à l’honneur de notre pays qui peut se targuer d’avoir réussi la gageure de faire coexister depuis la nuit des temps, toutes les croyances dans une harmonie existentielle que beaucoup nous envient. A commencer par certains d’entre nous au Sénégal même. C’est pourquoi, il ne faut pas minimiser tout ce charivari fait autour d’une mesure somme toute légitime pour une Institution scolaire qui se respecte. Edicter des règles de fonctionnement et vouloir les mettre en pratique sans faiblesse coupable ni cruauté inutile afin de former des hommes et des femmes qui auront appris le savoir, le savoir faire, le savoir être, le respect de soi , le respect de l’autre pour un commun vouloir de vie commune. Il n’y a rien de plus normal.  Libre à ceux que çà n’agrée pas d’aller voir ailleurs. N’est-ce pas Yérim ? C’est aussi simple que çà et cela n’aurait pas dû susciter autant de bave aux lèvres de certains. On l’oublie souvent ou plutôt on feint de l’oublier,  l’Institution Sainte Jeanne d’Arc est une Institution d’enseignement privée certes mais et surtout CATHOLIQUE. Pourtant, ils accueillent Tout le monde pourvu que vous vous conformiez aux règles de fonctionnement de l’école. Encore qu’ils ont la délicatesse de ne pas instituer le catéchisme obligatoire. Ce qui serait leur plein droit au regard de leur intitulé. Alors…Pourquoi tant de bruits pour une pratique commune à toutes les  organisations structurées comme les corps habillés notamment l’Armée, la police, la Gendarmerie, la Douane, les Sapeurs-Pompiers et même les équipes de sport. Chacune a ses uniformes. A contrario y’a t-il une seule structure musulmane qui accepterait que ceux qui la fréquentent, y viennent avec des signes distinctifs de leur religion bien mis en évidence notamment la Croix ou la soutane ? D’aucuns estiment que la mesure est …maladroite ou …inappropriée. Ben !Maladroite en quoi ? une mesure est une mesure quand il s’agit de la prendre ,il n’y a pas à prendre des gants. Inappropriée pourquoi ? Depuis quand a-t-on supporté ces agissements contre productifs des voilées en espérant qu’elles finiront par comprendre et se conformer ? Depuis Toujours…

 Alors faut-il attendre indéfiniment sans réagir ? NON .Non  et Non…

Ce n’est donc pas le voile en soi qui pose problème mais les comportements connexes d’auto-exclusion et d’isolement qui dérangent et à juste titre d’ailleurs !!!

L’école c’est le lieu commun où on apprend à vivre ensemble et en communauté car on y côtoie d’autres camarades qui seront souvent nos meilleurs amis voire même nos amours dans la vie. On ne va pas à l’école pour autre chose.  

Ne nous voilons donc pas la face

Toute cette mise en scène d’indignation commanditée est simplement UNE MENACE insidieuse sur notre richesse nationale : l’Harmonie entre les religions qui est notre marque de fabrique. A quelles fins ? Nous sénégalais. nous dérangeons, nous dérangeons beaucoup parce que malgré toutes nos tares supposées ou réelles, nous avons cette extraordinaire faculté de tolérance, d’ouverture et de partage qui nous a permis très souvent d’avoir dans une même famille un Cardinal, un Imam et un Prête animiste vivant côte à côte sans histoire…. Au point qu’il devient très difficile voire quasiment impossible de sortir une famille sénégalaise monolithique où tout le monde serait du même pôle religieux. Cette exception bien sénégalaise indispose et rebute ceux qui voient dans les religions plus que des Codes de vie harmonieuse en fusion spirituelle avec Notre Créateur mais plutôt des espaces d’affrontements, de rivalités, de reniements, d’exclusion, de damnation et d’excommunications péremptoires. Dieu n’est pas méchant seuls certains précepteurs et prêcheurs de l’Islam sont méchants.

Et l’affaire du voile -au demeurant, un habit très digne de considération- qu’on a voulu gonfler à souhait participe simplement de la stratégie d’infiltration des nouveaux chevaliers autoproclamés de l’Islam. Ils infiltrent toutes les structures sociales (écoles, dispensaires, mosquées, ) politiques (partis) économiques (marchés, commerces) et par « la diplomatie des petits pas » ou le terrorisme sentencieux engrangent des avancées vers leurs objectifs  de caporalisation du plus grand nombre.

C’est pourquoi, la VIGILANCE s’impose…

Pour ma part, je retiens simplement du moins pour ce qui nous a été donné de constater que le privé catholique séduit. Car on y forme et très bien même, des citoyens respectueux d’eux-mêmes, respectueux des autres, respectueux des lois de la République et surtout bien instruits dans les disciplines profanes qui, jusqu’à demain contribueront à régenter le monde. N’en déplaise aux zélotes d’un rigorisme religieux suranné.

Alors, Ne nous voilons pas la face.

Le clergé musulman gagnerait à s’inspirer du Clergé catholique pour mieux s’organiser sur les plans social, éducationnel et  du comportement pour produire des musulmans propres dans tous les aspects de leur vie.  Pour l‘heure, ce que nous voyons n’est pas reluisant alors pas du tout.. Des jeunes talibés défroqués, dépenaillés,  sales et incultes qui squattent les rues des villes à la recherche de pitance pour leurs maîtres. Des musulmans du moins de noms, très grands buveurs de vin, « forniqueurs », sybarites, truands et menteurs à souhait ne sont que la marque distinctive et les produits décadents d’une éducation religieuse biaisée par ceux qui étaient censés bien la transmettre et la partager. Il  n’y a aucune honte à reconnaître qu’un modèle suivi jusque-là n’est pas bon. Quand le clergé catholique met sur pied des écoles, des centres de santé, des édicules, des bornes fontaines et tant d’autres pour soulager au mieux les souffrances des populations, les ploutocrates dits musulmans pour la plupart d’entre eux, s’illustrent dans les dépenses somptuaires sans impact véritable sur la vie du plus grand nombre.

Plutôt que de chercher noise aux Catholiques, Il est temps de revoir les paradigmes du clergé musulman pour un changement d’orientation, de stratégie et de fonctionnement qui ne saurait se cantonner à un dogmatisme pur et dur qui ne produit que des exaltés incultes et dangereux parce que imprévisibles.

Ne suivez pas mon regard.

Alors, plutôt que des philippiques coprolaliques, Faites comme le Clergé catholique. Créez des structures performantes et accessibles à tous, d’accueil, d’éducation, de formation aux métiers  et vous n’aurez même pas besoin de battre campagne pour recruter des ouailles. Les gens viendront d’eux-mêmes dans l’Islam parce que séduits, convaincus et charmés.

Voilà le vrai défi qui mérite d’être relevé pour donner à l’Islam sa véritable dimension à la fois spirituelle, sociale, comportementale  et éducationnelle dans notre pays.

Toute autre attitude notamment celle de vouloir susciter et attiser la haine entre chrétiens et musulmans de ce pays sur la base de futilités voilées, est abjecte et sera vouée à l’échec inéluctablement.

DIEU NOUS GARDE ET GARDE LE SENEGAL UNI ET DIVERS.

Dakar le 14/05/2019

Guimba  KONATE

DAKAR

guimba.konate@gmail.com

Laisser un commentaire