A LA UNE Economie News

Après avoir intégré le forum des pays exportateurs de gaz : ce que le Sénégal va gagner sur sa production qui démarre l’année prochain

Le Sénégal a fait, ce mardi, son entrée en tant qu’observateur du Gas Exporting Countries Forum (GECF), qui réunit les principaux exportateurs de gaz dans le monde. Il deviendra désormais membre de plein droit quand le gisement Grand Tortue Ahmeyim (GTA) entrera en production l’an prochain. Ce qui fait que notre pays va franchir une nouvelle étape dans son statut de puissance gazière. La 24e conférence ministérielle du forum des pays exportateurs de gaz va adouber Dakar en tant qu’observateur. Le Sénégal deviendra le 20e membre de l’organisation qui comportera désormais huit pays africains dont le Nigeria et l’Angola. Le GECF, appelé aussi «l’Opep du gaz», n’est pas aussi puissant que sa cousine pétrolière, mais en pleine crise énergétique mondiale, son poids géopolitique ne fait que se renforcer.

D’après le Groupe d’information républicain (Gir), le GECF pèse 70% des réserves mondiales de gaz et 43% de la production. Avec ses 2,5 millions de tonnes de gaz qui sortiront chaque année dès l’an prochain de son sous-sol, le Sénégal sera un petit producteur, mais il pourra peser sur les décisions du cartel, une organisation dominée par les géants que sont le Qatar, l’Iran et la Russie et qui, ces dernières années, a largement ouvert ses portes aux pays africains. D’ailleurs, pour la première fois depuis sa création, le GECF est dirigé par un Africain, l’Algérien Mohamed Hamel.

Actusen.sn 

Dans la même rubrique...

A Londres pour prendre part à la 20e édition du forum mondial sur l’éducation : Moustapha Guirassy partage la vision du Sénégal pour une société éducative inclusive et efficiente

Actusen

Pouvoirs surnaturels à Yeumbeul : comment la jeune fille de 16 ans a été dépouillée de son argent par un étranger

Actusen

Médina Baye : Cheikh Mahi Niass formule des prières pour la libération de Bah Diakhaté et Imam Ndao

Actusen

Laissez un commentaire