News Société

Après avoir merdé, en janvier, en caricaturant Cheikh Amadou Bamba : Damien Glez de J.A dit avoir regretté son acte et que s’il a blessé des gens, qu’il en est désolé, car son intention n’était pas d’attaquer le fondateur du Mouridisme

Quelques mois après avoir eu le culot de s’attaquer au fondateur du “Mouridisme”, qu’il a eu à caricaturer, Damien Glez est retourné, ce matin, sur les lieux du “drame”. Et pour ce faire, il a accordé un entretien à nos confrères du journal L’Observateur.

A cette occasion, il dit avoir regretté son acte et que s’il a blessé des gens, qu’il en est désolé. Dans la mesure où, dit-il, son intention n’était pas d’attaquer le Cheikh. Dans tous les cas, l’auteur de la caricature reste convaincu que Cheikh Amadou Bambou l’aurait pardonné.

Pour rappel, c’est en janvier 2016, sur le site de Jeune Afrique que ce dessinateur, un as de la satire, avait alimenté la polémique autour de la caricature du Cheikh.

Actusen.com 

 

 

Dans la même rubrique...

Revalorisation salariale : l’intersyndicale du personnel administratif, technique et de service décrète un nouveau mot d’ordre de 96 heures

Actusen

Les travaux d’assainissement à l’Ugb: les assurances de Pape Ibrahima Faye

Actusen

Recrudescence des coups d’États en Afrique: Cheikh Tidiane Gadio pointe les limites de la Cedeao

Actusen

Laissez un commentaire