ACTUSEN
A LA UNENewsSociété

Après son procès pour « viol et menaces de mort » : Ousmane Sonko donne la  »Sweet » de l’histoire

Le leader du Parti Pastef a fait une déclaration ce mercredi pour donner sa version des faits, soit 24 heures après l’audience en son absence. D’emblée, il tient à préciser qu’il n’a jamais reçu de citation à comparaître. «Je suis désolé, je ne peux pas faire confiance en notre justice», réitère-t-il sans détour. D’ailleurs, il estime que le procès n’aurait jamais eu lieu si nous étions dans un Etat de droit. Car, «c’est un dossier politique», ajoute-t-il.

Mais, aux yeux de Ousmane Sonko, en lieu et place, «c’est un procès de projection pornographique», à défaut d’apporter des preuves contre lui. Mieux ou pire, pour le candidat déclaré à la présidentielle, qui tient plus que jamais à son «projet», «ils sont allés jusqu’à fabriquer un témoin, à la dernière minute, que personne ne connait». «Mais le peuple sénégalais n’est pas dupe pour gober tout ça». «Ce procès a été fait par le peuple. Et je maintiens mon Gatsa-gatsa (mortal combat)», prévient-il à l’endroit du pouvoir.

«Je suis prêt au sacrifice ultime, mais je ne suis pas suicidaire», ajoutera-t-il. Avant d’appeler tous les sénégalais à prendre leur destin pour changer «le système». «Nous sommes un grand peuple, et Macky Sall ne peut pas tous nous emprisonner. Il n’a pas même de place pour nous emprisonner tous, au risque de subir de pression», dira, ensuite, Sonko à l’endroit de la jeunesse.

Actusen.sn 

Related posts

Rapport de la Cour des comptes sur la gestion du fonds Covid 2020-2021: le procureur de la République confie le dossier à la Dic pour des enquêtes préliminaires

Actusen

Rentrée scolaire 2017-2018 à Bignona : l’école Faye Coly démolie; le début des cours fixé au 02 novembre prochain

Expulsion de diplomates russes: Moscou promet des mesures de rétorsion

Leave a Comment