A LA UNE News Société

Cartes nationales d’identité de la Cedeao : les éclairages de Antoine de Diome sur le nouveau contrat de production   

Le débat sur la confection des cartes nationales d’identité de la Cedeao a été évoqué, ce dimanche à l’Assemblée nationale, lors du vote du budget du ministère de l’Intérieur. Les nombreux parlementaires qui ont pris la parole au cours des débats, ont évoqué cette question que le ministre Antoine Diome a apportée des explications claires. Le premier flic du pays a rappelé que l’Etat a signé un contrat avec un prestataire technique (Iris), dont le terme était fixé en avril 2021.

Mais, ajoute-t-il, les services techniques du ministère n’étaient pas encore préparés à prendre le relai pour assurer la production de ces cartes. «C’est ainsi qu’un nouveau contrat, d’une durée transitoire de deux (2) ans, a été conclu, pour permettre aux agents de la Direction de l’automatisation des fichiers (Daf) d’être en mesure d’assurer la production, étant entendu que, selon les termes du contrat, les machines de production appartiennent à l’Etat», explique le ministre.

Le patron de la place Washington a, à ce sujet, révélé que le prix d’une carte d’identité Cedeao était fixé à 5000 F Cfa dans le premier contrat et à 3500 F Cfa, après renégociation, dans le second contrat. «Le dépôt pour l’obtention d’une carte peut être fait à tout moment dans l’année, mais le titulaire ne pourra pas exercer son droit de vote tant qu’il ne s’est pas fait inscrire sur les listes électorales pendant la période indiquée par la loi », précise-t-il.

Concernant les difficultés d’obtention de carte d’identité Cedeao pour les citoyens portant des patronymes partagés avec les populations d’autres pays de la sous-région, le ministre a rassuré sur les dispositions prises pour que les personnes concernées ne soient plus dans l’obligation de produire un certificat de nationalité pour se faire établir une pièce d’identité.

Actusen.sn 

Dans la même rubrique...

Polémique sur le Ter, Abdou Karim Fofana clôt le débat : «le Sénégal est propriétaire entièrement et exclusivement du Ter»

Actusen

Incendie à Touba : des cantines consumées au marchés Ocass

Actusen

Ziarra annuelle de la famille omarienne : Aida Mbodj salue le message de paix du khalife

Actusen

Laissez un commentaire