News Société UNE

Ces filles qui portent le “hidjab” et se tapent des moments d’intimité avec leurs copains, dans une oasis de bonheurs (Reportage)

Des filles portant le “hidjab” (voile) qui ont de petits-copains avec qui elles partagent souvent des moments d’intimité, ça coule, désormais, au Sénégal, comme un long fleuve tranquille. 

Pour percer ce phénomène intriguant qui contraste d’avec les préceptes de la religion musulmane, Actusen.com a, dans le cadre de ses reportages sociétaux, donné la parole aux «Ibadoues» (filles voilées), aux “civiles” (filles qui ne portent pas le voile), ainsi qu’à certains hommes. Tous ont disserté sur ce phénomène ô combien surréaliste. Reportage !

Elles sont des filles d’obédience musulmane et portent le “hidjab” (voile sur la tête), mais certaines d’entre elles sont enclines à se taper des petits-copains. Et quand l’envie les en démange, ces filles “hibadoues”  poussent le bouchon plus loin et se paient, souvent, des moments d’intimité avec leurs chocolats dorés.

Avec souvent, à la clé, les pratiques permissives auxquelles s’adonneraient des “civiles” (filles qui mènent comme leur semble leur vie amoureuse). Alors, dans le cadre de ses reportages sociétaux, Actusen.com est allé à la rencontre des intéressées et d’autres Sénégalais qui se sont prononcés sur ce phénomène.

Ce mardi après-midi à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, des étudiants se dirigent vers la sortie. Il est, en effet, 16 heures. C’est la fin des cours. Jeunes, étudiantes et étudiants, main dans la main, ou marchant côte-à-côte avalent les centaines de mètres qui les séparent de la Route Nationale ou de leurs Pavillons. Ramadan Oblige.

Il faut s’empresser d’être en famille pour ne pas risquer de faire le “Ndogou” (rupture du jeûne) dans un transport en commun. L’embouteillage monstre, qui règne partout dans la capitale à ces heures,  est insupportable.

Ndeye Awa Sock vient de finir ses cours. Elle s’apprête donc à rentrer à la maison. Teint noir,  taille fine, cette étudiante en Licence 1 à la FASEG porte un foulard à «cause du Ramadan», nous dit-elle. Elle s’est mise dans un pantalon sur un chemisier prêt du corps. L’air jovial et ouvert, elle ne trouve aucun souci à discuter du cas des filles voilées qui fréquentent des hommes.

Interpellée sur le phénomène, Ndèye se jette à l’eau et va droit au but. «C’est anormal. Le voile, maintenant c’est pour faire tendance ou juste suivre la mode.  Si on le porte pour la religion, on n’a pas le droit de sortir avec des hommes. Mais  beaucoup ne se voilent pas pour la religion. C’est pourquoi, elles pensent qu’elles peuvent faire tout ce qu’elles veulent » estime-t-elle. 

Ndèye : «Elles ne connaissent rien de la religion et  font du je m’en foutisme » 

Dans les détails, Ndèye Awa Sock cite un exemple : « c’est le cas de celles qui font le « Sellal ». En réalité, elles sont dans l’erreur”. Pour elle, ces dernières ne connaissent rien de la religion et  font du je m’en foutisme ».  Dans un réquisitoire de feu, Ndèye Awa Sock explique : “certaines filles voilées  côtoient  les hommes en  cachette. Conséquence. Les gens ne font plus la différence et pensent que toutes les femmes voilées fréquentent des hommes”.

«Mais il ne faut pas toutes les mettre dans le même bateau, car il y en a qui se couvrent pour la religion et suivent les recommandations d’Allah », ajoute-t-elle. Selon elle, il faut respecter les exigences du voile « si on le porte, ça doit être à fond, mais pas à moitié»…

A peine notre conversation avec Ndèye Awa Sock terminée que Actusen.com tombe nez à nez sur un autre étudiant. Intéressé par notre sujet de reportage, c’est lui-même qui éprouve le désir de jeter son grain de sel dans ce phénomène qui a fini de prendre des proportions inquiétantes. Dans un pantalon super cent, porté sur un tee-shirt avec son sac accroché à l’épaule, le jeune homme élabore un mémoire sur le même thème.

Préférant garder l’anonymat, en raison de son mémoire qu’il n’a pas encore bouclé et déposé entre les mains de son Directeur de Mémoire, notre interlocuteur soutient : «les filles Ibadoues, qui voient des hommes, c’est leur préférence. On ne doit pas les juger, car on ne sait pas si elles se voilent pour la religion ou pour faire fashion. Il faut d’abord connaitre leurs vraies raisons car certaines d’entre elles prient seulement pour avoir un bon mari ».  

“Certaines filles ibadoues prient seulement pour avoir un bon mari »

Contrairement à nos précédents interlocuteurs, une autre étudiante n’y est pas allée par quatre chemin pour trancher dans le vif cette controverse née de la décision de certaines “Ibadoues” de s’acoquiner avec des petits-copains. “Chacun a le droit de vivre sa vie, comme il l’entend, sans considération de croyances”, affirme Saï Mbacké Thiam.

Bien Sapée dans un pantalon Jean trois quart sur un body noir, un style qui met en valeur sa fine silhouette, elle embraie : «les filles voilées sont comme nous toutes. Bien sûr qu’elles peuvent être en couple. On est au 21ème Siècle, les modes de vie ont changé. Une fille, voilée ou pas, dès l’âge de 18, personne ne doit juger ses choix».

Et Saï Mbacké Thiam de nous flanquer à la figure : «les filles voilées peuvent bel et bien avoir un copain. C’est en fonction de leurs principes qu’elles peuvent se permettre d’avoir des relations intimes ou pas. Car les filles voilées ne peuvent pas aller à certains endroits comme à la plage ou en en boite de nuit » indique Saï Mbacké Thiam. 

Saï Mbacké Thiam : «une fille, voilée ou pas, dès l’âge de 18, personne ne doit juger ses choix” 

Toutefois, l’étudiante ne peut s’empêcher de descendre en flamme ces filles-là (Ibadoues ayant des copains). « Ce sont des tricheuses. Elles font semblant d’être très enclines à respecter scrupuleusement les préceptes de la religion. Or, elles font pire que les non-voilées. J’ai des copines voilées qui font du n’importe quoi », confie Saï Mbacké Thiam.  Qui se demande : “comment peut-on se marier sans sortir avec des hommes ? C’est Bizarre. Je crois qu’on n’est plus de ce monde».

“Ce sont des tricheuses. Elles font semblant ; or, elles font pire que les non-voilées. J’ai des copines voilées qui font n’importe quoi »

Sous un chaud soleil dans ce Temple du savoir, la température monte, la sueur coule sur les visages. Plusieurs étudiants se plaignaient soit de la faim, de la soif ou de la fatigue, pour décliner notre invitation à ergoter sur le sujet. Dans la foulée, un enseignant est de passage à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) pour rendre une petite visite  à ses sœurs  et nièces.

Lassana Touré estime que tout le monde a le droit de profiter de la vie. Mais tout à une limite, à son avis. « Les femmes voilées  sont des êtres humains. Elles ont un cœur et ont le droit d’aimer.  Mais, c’est mieux qu’elles patientent avant le mariage. Je n’aimerai pas voir ma sœur voilée ou pas avec des hommes. Qui sont de véritables loups, de nos jours », souligne-t-il. 

Lassana Toure, enseignant : «elles ont un cœur et ont le droit d’aimer.  Mais…”

Poursuivant, Lassana Touré ajoute : « de toute façon, on côtoie une fille par rapport à ses intentions.  Si elle veut le mariage, tu vas bien savoir comment te comporter avec elle. Et si c’est le contraire, chacun prend du bon temps, qu’elle se voile ou pas. C’est aux filles de s’avoir ce qu’elles veulent, dès le départ », renchérit-il, face à ses nièces qui ne cessent de sourire, on ne sait pour quelles raisons.

Etudiante en Licence2, Mariama Bodian rentre, elle aussi, chez elle. Voilée, habillée d’une taille-basse et sac au dos, elle a l’air timide, mais Actusen.com arrive à la convaincre de donner son point de vue sur le sujet. 

Mariama Bodian : « une fille voilée peut avoir un copain, mais pas d’intimité»

Craquante noirceur d’ébène, taille moyenne, Mariama Bodian dit : «elles sont nombreuses, les filles voilées en couple. Ça existe bel et bien ». Elle pense que : «ce n’est pas normal. Si tu te voiles, il faut attendre le mariage, c’est mieux. Car on ne peut pas vouloir une chose et faire son contraire”. Pourtant, Mariame soutient : «même si on peut avoir un copain, il ne faudrait pas d’intimité comme des frères et sœurs».

A la sortie du Campus pédagogique de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Actusen.com a mis la main sur Adjaratou. Dans un “Abaya” (accoutrement couvrant le corps de la femme), cette fille voilée était passée aux alentours pour faire une course.

Adjaratou : « Allah, le Très Haut dit n’approchez point la fornication…

Selon Adjaratou, « beaucoup de filles ne savent pas ce que représente le voile. On est obligé d’apprendre ces exigences. Allah a interdit les relations intimes avant le mariage. C’est un péché grave. On est des êtres humains, on est faible et la tentation est très forte. Il y a un début à tout. C’est pourquoi il ne faut pas s’en approcher », prêche-t-elle.

Puis, elle se réfère à toutes les femmes. Sans aucune distinction. « Allah le Très Haut dit : «et n’approchez point la fornication. En vérité c’est une turpitude et quel mauvais chemin » (Sourate 17 Le voyage nocturne, verset 32). Vous voyez que c’est un mal ; donc, voilée ou pas tu dois l’éviter autant que possible », enseigne Adjaratou. Pas si sûr, malheureusement, que certaines filles voilées de nos jours opinent du bonnet, en lisant ces sages paroles de Adjaratou.

Actusen.com

 

 

Dans la même rubrique...

Fiche d’audiences: Gris Bordeaux reçu par le Ministre Matar Ba

Actusen

Société : la mutuelle de la gendarmerie escroquée par un militant de l’Apr

Actusen

Porte du Millénaire : deux hommes surpris en plein ébats sexuels par la police

Actusen

1 commentaire

drianke massage 01/07/2016 - 11:51 at 11:51

URGENT!!!
NOUVEAU SALON DE MASSAGE( Driankéé massage)

drianké massage avec tout l’arsanal de seduction de la femme senegalaise…
moment unique.
juste le temps d’un massage…
NOUS SOMMES (4)
1- MADO NOTRE TOUBAP MAISON
2- KINE LA DOUCEUR A L’ETAT PURE
3- KHADOUCHE LA SUBLIME
4- ET AICHA NOTRE DRIANKE POUR BOUCLER LA BOUCLE.
ALORS LE CHOIX EST LARGE.
satisfaction assurée.

tel:77 857 19 54 / 78 424 41 54 / 76 647 25 63 / 70 820 94 90
N.B: promo ramadan, 1seance achetee la 2éme vous sera offerte a moitier prix, khana nékhe!!!

Répondre

Laissez un commentaire