Billet News

De la violence à Barsax

Faut-il désespérer du landernau politique ‘’sunugalien’’ ? Question pertinente, et pour cause. A l’Alliance pour la République, quand on ne s’insulte pas, copieusement, entre gros gaillards, on s’accuse de tous les péchés d’Israël. Toujours dans ce semblant de Parti, il y a un dangereux député du nom d’Aliou Dembourou Sow qui préconise qu’on prenne les machettes pour défendre une troisième candidature de son mentor ‘’Thiompal’’.

Pendant ce temps, le Parti démocratique sénégalais a renoué avec ses vieux démons : la violence. Hier encore, lors du lancement des opérations de vente des cartes, ces sauvageons bleus ont administré la preuve par 9 à tous ceux qui en doutaient encore qu’ils gardent toujours intacte leur facilité déconcertante à s’entretuer comme entre ‘’Tutsi’’ et ‘’Utu’’.

Sonko, sur qui certains espoirs étaient accrochés, car il adore incarner la rupture d’avec ceux qu’il qualifie de politiciens d’une autre époque, s’est récemment tiré une balle dans la tête. En niant sans succès une audience avec ‘’Soora Ceep’’.

Dans ce contexte de niveau zéro de l’existence de certains politiciens, les jeunes, comme s’ils sont convaincus qu’ils n’ont plus aucune chance de réussir avec ces politicards, ont tout simplement décidé de prendre la tangente. En embarquant à bord de pirogues qui, malheureusement, accostent, la plupart du temps, à Barsax.

Maam Sagar (Billet SourceA)

 

 

Dans la même rubrique...

Vol de voiture : Baboye tombe dans les filets de la police de Touba

Actusen

Couverture maladie universelle : la Section Sames de l’Agence dénonce les mesures dilatoires du Dg

Actusen

Journée nationale de la décentralisation : l’Aned dénonce sa mise à l’écart

Actusen

Laissez un commentaire