A LA UNE News Politique

Dialogue politique : le parti Bës Du Ñakk de Serigne Mansour Sy Djamil accepte de prendre part à cette rencontre 

L’appel au dialogue lancé par le président de la république est salué par le parti Bës Du Ñakk qui considère sa participation comme une obligation en tant qu’entité politique. «Le Directoire National du Parti BËS DU ÑAKK (DN/BDN) s’est réuni en session extraordinaire ce jeudi 25 mai 2023 à Fass Delorme, en vue de se prononcer sur l’actualité socio-politique, plus particulièrement sur l’appel du Président de la République à un dialogue national. Il ressort des discussions que BËS DU ÑAKK doit être présent à ce dialogue. Il est d’autant plus appelé à y participer qu’il jouit d’une expérience de dialogue d’une richesse inestimable», lit-on dans le communiqué. BËS DU ÑAKK rappelle qu’il a participé en 2008 aux Assises nationales ; pris part au dialogue national de 2016 ; ainsi qu’à celui de 2018.

Le parti politique BËS DU ÑAKK dirigé par Serigne Mansour SY Djamil est revenu sur l’importance de ce dialogue. «Face aux menaces multidimensionnelles telles que la tension permanente due à l’absence de débats d’idées réels sur les véritables problèmes du pays tels que l’augmentation constante du coût de la vie, le contexte sécuritaire et politique tendu dans la sous-région et l’exploitation imminente du pétrole et du gaz, le Sénégal se trouve aujourd’hui à la croisée de chemins ; et cette situation doit interpeller tous les citoyens de ce pays. En effet, dans un tel contexte, un dialogue ouvert, sincère et inclusif constitue, sans nul doute, le seul gage durable face à un potentiel risque d’enlisement auquel le Sénégal s’expose de jour en jour», renseigne la note.

Le parti BËS DU ÑAKK se félicite d’une telle décision avant de valider sa participation. «Au regard de ce qui précède, le Directoire national de BËS DU ÑAKK salue l’initiative du Président de la République pour la tenue d’un dialogue national qui, osons le rappeler, a toujours prévalu dans de pareilles circonstances et contribue à faire du Sénégal un pays dont la tradition démocratique constitue le fondement primaire de son attractivité», précise-t-il dans son communiqué. Serigne Mansour SY Djamil et Cie qui prennent la décision de prendre part à ce dialogue, appellent à un dialogue général impliquant tous les acteurs, et sur tous les secteurs impactant le quotidien des Sénégalais.

Actusen.sn 

Dans la même rubrique...

Projet de loi d’amnistie annoncé lors du dialogue national : Macky Sall dévoile les motifs

Actusen

Hôpital militaire de Ouakam : les dernières nouvelles sur l’état de santé de Maimouna Ndour Faye

Actusen

Souleymane Ndiaye sur les 19 candidats : «ils ne sont plus légitimes et le processus doit recommencer pour une élection transparente»

Actusen

Laissez un commentaire