A LA UNE News Société

Grand-Yoff n’est pas seulement les faits divers : il y a aussi des espaces d’excellence, selon elle

L’ancienne Première ministre l’a dit ! Pour Mimy Touré, marraine de la fête de l’excellence du Collège Hyacinte Thiandoum, Grand Yoff n’est pas seulement un terreau fertile pour les faits divers comme l’insécurité, la violence… Car, selon elle, l’excellence y coule à flot. En attestent les résultats obtenus par ledit Collège.

Et à force d’analyser les efforts fournis par les filles, Mimy Touré ne peut que s’en féliciter, dit-elle. D’autant qu’elles “se sont particulièrement distinguées. Au niveau de l’école primaire, 62 des 123 lauréates sont des filles. Au niveau de l’enseignement moyen, 45 filles se distinguent sur 87 lauréats et au second cycle en 2nde et 1ère,18 filles sont primées sur 31 lauréats.

Mieux, dit-elle, les filles sont également bien positionnées dans les séries scientifiques puisqu’il y’a 53% de filles. C’est l’occasion de féliciter Ndèye Amy Fall en classe de 2nde , classée Première au concours régional de l’Inspection Académique de Dakar et Première au concours national Miss Sciences”. Voici l’intégralité du discours prononcé par la responsable de l’Alliance pour la République de Grand Yoff, pardon de Kaolack.

INTEGRALITE DU DISCOURS

C’est avec un réel plaisir que j’assiste ce matin à la fête de l’Excellence du Collège Hyacinthe  Thiandoum comme Marraine de la 10ème édition. J’ai tenu à être là à double titre : d’abord pour témoigner avec vous que Grand-Yoff, ce n’est pas seulement les faits divers, l’insécurité et la violence. A Grand-Yoff,il y’a aussi des espaces d’excellence comme ici au collège Hyacinthe  Thiandoum. Je suis aussi ravie d’être là ce matin parce que cette année, les filles se sont particulièrement distinguées. Au niveau de l’école primaire, 62 des 123 lauréates sont des filles.

Au niveau de l’enseignement moyen, 45 filles se distinguent sur 87 lauréats et au second cycle en 2nde et 1ère,18 filles sont primées sur 31 lauréats. Les filles sont également bien positionnées dans les séries scientifiques puisqu’il y’a 53% de filles. C’est l’occasion de féliciterNdèye Amy Fall en classe de 2nde ,classée Première au concours régional de l’Inspection Académique de Dakar et Première au concours national Miss Sciences. Bravo Amy, tu rends tous les Grand-Yoffois fiers ! J’apprécie également les bons résultats de  Aminata Gueye Seck de classe de 4ème qui s’est classée 7ème au concours régional Miss Maths.

Je voudrais aussi féliciter vos enseignants car il n’y a pas de bons élèves sans de bons professeurs. Je félicite tout particulièrement Mr le Directeur, Frère Luc qui du Collège Pie XII de Kaolack au Collège  Sacré Cœur en passant par le Collège Saint Michel et depuis 2013 au Collège Hyacinthe Thiandoum a toujours fait de l’Excellence son crédo. C’est aussi l’occasion de saluer la grande contribution de l’Enseignement privé catholique à la formation de nombreux cadres de ce pays depuis plusieurs décennies.

Il faut aussi souligner qu’au delà de l’enseignement de qualité dispensée, les établissements scolaires catholiques ont aussi contribué à la cohabitation exemplaire entre les religions. Par exemple, ici au Collège Hyacinthe Thiandoum, 72% de vos élèves sont musulmans. Ce brassage religieux parfait est un patrimoine précieux pour notre payset il est du devoir de chacun de préserver cet œcuménisme, notamment vous, les jeunes.

Chers lauréats, chers élèves,

Je voudrais vous dire que l’excellence n’est pas innée, elle se cultive. Dieu nous a tous créé égaux en intelligence, quelque soit notre sexe, notre race ou nos origines. C’est à l’arrivée les efforts, la détermination et la volonté qui font la différence. J’ai connu des élèves brillants au départmais qui n’ont pas fini leurs études et j’ai vu d’autres élèves qui étaient juste moyens devenir brillants à force de travailler. Il n’y a pas de secret, l’excellence c’est beaucoup de travail et beaucoup de détermination. Dieu aime les travailleurs et les persévérants!

Accéder à l’excellence nécessite des sacrifices car la vie est pleine de tentations et quand on est jeune il est normal que les divertissements fassent partie de la vie mais chers élèves, il faut un temps pour le divertissement et beaucoup beaucoup plus de temps pour le travail. Je ne suis pas d’accord avec l’adage populaire qui dit que « mieux vaut avoir de la chance plutôt qu’une licence ». Avec une licence on a plus de chance de réussir dans la vie et de contribuer au développement de notre cher Sénégal. C’est pourquoidans le Plan Sénégal Emergent qui s’étend de 2014 à 2035 le Président MackySalla consacré un volet important concernant la valorisation des ressources humaines.

Cher élèves, vous êtes ces ressources humaines de demain, les cadres, les directeurs généraux, les ministres et les présidents de demain. C’est vous qui demain conduirez les destinées du pays. C’est pourquoi,il faut que vous soyez bien formés afin que les meilleurs d’entre vous mènent le pays vers la prospérité. Je voudrais également féliciter vos parents qui font d’énormes sacrifices pour vous en investissant dans votre éducation, vous leur devez reconnaissance et amour. A vos professeurs, que je félicite encore une fois, vous devez respect et déférence.

Je souhaite à tous de bonnes vacances scolaires. Chers élèves, choisissez des divertissements sains, pensez à donner un peu de votre temps libre à votre communauté et préparez vous à exceller encore l’année prochaine

Que Dieu vous garde.Merci”

Dans la même rubrique...

Riposte contre le Covid-19 : Les femmes du département de Fatick font un don de 20 000 masques

Actusen

Professeur Moussa Seydi sur la polémique autour de l’hydroxychloroquine: «nous ne nous baserons que sur nos résultats pour prendre des décisions»

Actusen

Professeur Seydi : “la stigmatisation des malades pourrait réduire à néant la lutte”

Actusen

Laissez un commentaire