Actualité International News

Haïti : « L’intervention des casques bleus est une obligation morale »

Jean Gabriel Fortuné, ancien maire des Cayes et ancien sénateur du département du Sud, était un proche conseiller du président Jovenel Moïse, assassiné la semaine dernière. Il estime que la sécurité est désormais la priorité des Haïtiens et que le pays ne pourra pas s’en sortir sans une intervention de l’ONU.

« On doit avoir le courage de dire que la communauté internationale a également échoué en Haïti. Nous sommes à quelques kilomètres des États-Unis. Donc, les États-Unis ont laissé faire. Parfois, l’approche même des Nations unies sur le dossier haïtien laisse à désirer. On a dépensé beaucoup d’argent en Haïti et il n’y a pas eu de résultat. Ils doivent changer de logiciel et changer d’interlocuteurs. La priorité, c’est la sécurité. Mais on ne peut pas obtenir un semblant de sécurité sans l’intervention des Nations unies. L’assassinat du président est le point culminant, mais bien avant cela nous n’étions pas en sécurité ! », a-t-il indiqué.

Rfi.fr

Dans la même rubrique...

Magal 2021 : la Police établit son quartier général à Touba avec 2570 hommes

Actusen

Magal Touba : 596 personnes déjà arrêtées pour des infractions diverses

Actusen

Covid-19 au Sénégal : 1 nouveau décès, 11 cas graves et 13 nouvelles infections

Actusen

Laissez un commentaire