A LA UNE News Société

Impôts sur les revenus : la réplique du ministre des Finances aux syndicats d’enseignants 

Lors de son face-à-face avec la presse ce mercredi, le ministre des Finances et du Budget a recadré aux syndicats d’enseignants qui reprochent à l’Etat du Sénégal d’avoir fiscalisé leurs revenus à plus de 50%. «Ils disent que l’imposition sur leurs revenus est de plus de 50%. Ce n’est pas exact. Il est impossible qu’un enseignant reçoive un impôt de plus de 43%», a laissé entendre l’argentier de l’Etat.

Par principe, ajoute-t-il, un revenu a vocation à être fiscalisé. «Sous ce rapport, il est clairement indiqué que les montants qui font l’objet d’une augmentation ne sont pas exemptés d’impôt. Un impôt au Sénégal ne peut dépasser 43 % du revenu. Et c’est le montant le plus élevé. Donc, en aucune façon un enseignement ne peut être imposé à ce niveau, c’est impossible», insiste Abdoulaye Daouda Diallo.

Entouré de ses collègues de l’Éducation nationale, Mamadou Talla, et du Travail, du Dialogue social et des Relations avec les Institutions, Mansour Sy, le ministre des Finances déplore l’attitude des enseignants qui d’après lui, pouvaient attendre de recevoir leurs bulletins de salaire du mois de mai avant d’apprécier.

«Le bon comportement aurait voulu que les syndicalistes de l’enseignement attendent de recevoir des salaires pour apprécier. Jamais dans l’histoire syndicale du Sénégal on a eu à enregistrer une telle augmentation de salaire. Tout ce qui sera encore dans nos possibilités de prendre en charge les éléments d’amélioration du système éducatif, on va le faire», assure-t-il.

A l’en croire, «avec le dispositif suivi de l’accord mis en place, il fallait attendre la sortie des bulletins de salaire et des paiements des soldes pour pouvoir apprécier la situation et voir s’il y a des points non respectés».

Actusen.sn

Dans la même rubrique...

Olivier Michel Perrin lui révèle qu’il a un penchant pour les hommes et lui envoie sa photo nue : Mor Talla Seck le fait chanter et encourt 2 ans ferme

Actusen

Campagne électorale en vue des législatives du 31 juillet 2022 : ce que Macky Sall a demandé au ministre de l’Intérieur

Actusen

Viol et pédophilie au Sénégal : 258 cas enregistrés à Dakar en 2021

Actusen

Laissez un commentaire